L'actualité
Retour Accueil

La navette de centre-ville « Citéis » devient « Cœur de Ville »

26 mai 2015
Amiens Métropole adopte la traction électrique pour ses nouvelles navettes en centre-ville d'Amiens à partir du 1er septembre 2015.

Gérées par AMETIS, ces navettes fabriquées par Bolloré, changent de nom et deviennent « Cœur de Ville ». Elles desservent six arrêts proches des rues piétonnes à partir du 1er septembre prochain.

Nouveaux bus, nouveaux arrêts, nouveau nom, la nouvelle navette CITEIS, baptisée « Cœur de Ville » , entre en service en centre-ville sur un circuit allongé au 1er septembre 2015. Points forts : la navette desservira six points entre la gare du Nord et la Maison de la Culture et les usagers pourront la héler sur le parcours.

Après l’optimisation du réseau de bus en septembre 2014, la desserte du C.H.U Amiens-Picardie en janvier 2015, le lancement de l’application Amétis, les transports urbains amiénois continuent à s’améliorer en attendant le B.H.N.S. Une nouvelle étape arrive au 1er septembre, avec une nouvelle navette « Cœur de Ville », tout électrique, en remplacement de CITEIS en centre-ville.

Depuis septembre 2014, le réseau de bus irrigue complétement le pourtour du centre-ville par le passage de la ligne B5 au nord. Auparavant, ce service ne desservait pas les rues Vanmarcke, des Francs-Mûriers, ainsi que les places Parmentier et du Don.

Avec la disparition du service Piéto + au 30 juin 2015, Pascal Rifflart, vice-président d’Amiens Métropole en charge des Transports, a planché sur une approche globale de l’offre de transport, avec pour objectif de desservir au plus près le centre-ville, en toute sécurité et en respectant le développement durable.

Le tracé de la navette Cœur de Ville va ainsi être modifié en coupant l’axe piétonnier Gare du Nord-Maison de la Culture en six points, au lieu de deux actuellement. Le circuit gagne 1 km, passant de 6,5 à 7,5 km avec plus de 20 arrêts.

Cette nouvelle navette Cœur de Ville ne desservira plus le quartier Saint-Leu qui a reçu une nouvelle offre grâce à la ligne B5, mais continuera à desservir le quartier Henriville et les franges du quartier Sainte-Anne. Elle ne passera plus la rue Camille-Desmoulins, suite au transfert des services au CHU Sud mais assurera toujours le transport pour le collège Saint-Martin.

Des nouveaux mini-bus électriques Bolloré

 

Avec une capacité de 22 places dont 9 assises avec une attention particulière pour l’accessibilité des personnes à mobilité réduite, es mini-bus qui ont déjà fait leur preuve de fiabilité dans plusieurs dont Paris peuvent atteindre la vitesse de 50 km/h avec une autonomie de 120 km.

Le gabarit des bus n’engendre pas des travaux de voirie sur le circuit de 7,5 km.
Désormais les clients pourront héler le chauffeur sur le parcours, à condition que les règles de sécurité en matière d’accès soient respectées. Par contre la descente s’opère toujours aux arrêts signalés.

Amiens Métropole espère enregistrer une progression de la fréquentation de CITEIS qui est utilisé en moyenne par 273 clients par jour en semaine (chiffre octobre 2014).

Interruption temporaire du service

Pendant les vacances d’été, entre le passage de l’ancien réseau au nouveau, le service Cœur de Ville sera interrompu du 18 juillet au 1er septembre. Le temps nécessaire pour adapter ce service aux nouvelles conditions de circulation.
En un an, la fréquentation du réseau a augmenté de 12% pour atteindre 13 millions de voyageurs. Nul doute que « Cœur de Ville » apportera sa contribution pour faire aimer les transports en commun puisque le confort, grâce à la traction électrique apporte un confort indéniable, limitant les secousses.

Pour assurer un service de qualité de 7h à 19h, avec une fréquence de 20 mn, Amiens Métropole investit dans l’achat de 4 mini-bus électrique (800 000€HT) auprès de Bolloré. Les frais de fonctionnement de ce nouveau tracé seront du même ordre que ceux actuels soit 110 500 €HT/an. Mais le service passe de 10 à 12 mois puisque les navettes tourneront en juillet et août dorénavant.
Le prix du transport reste inchangé à 1,20 €.