L'actualité
Retour Accueil
 

Loi Renseignement : 100% flicage – 0% sécurité

L’horreur islamiste a de nouveau frappé notre pays, avec la décapitation d’une personne à proximité de l’usine de gaz Air Products. Les grandes déclarations doivent maintenant cesser. Les marches, les slogans et la communication émotionnelle doivent enfin laisser la place à l’action. Sous prétexte de lutte contre le terrorisme, la loi renseignement vise à donner au Premier ministre des pouvoirs de surveillance quasi illimités sans contrôle judiciaire. Il pourra en toute légalité faire écouter l’opposition et restreindre les libertés individuelles. Déjà B. Cazeneuve a déclaré que cette loi permettrait de mettre sous surveillance la mouvance identitaire ; demain ce sont l’ensemble des patriotes qui seront ainsi espionnés. Des balises de captation pourront être placées n’importe où et recueillir l’ensemble des données de communication dans un rayon de 500 mètres à 1 kilomètre. Que deviendront ensuite ces données qui relèvent de VOTRE vie privée ? De grands personnages de l’Etat, tel le président de la Commission nationale de contrôle des interceptions de sécurité, comme des ONG internationales, à l’image de Human Rights Watch, ont d’ores et déjà lancé un signal l’alarme contre les dérives liberticides graves de cette loi. La loi Renseignement est une mauvaise loi. Elle est dangereuse du point de vue des Libertés publiques et démocratiques, et inefficace pour lutter réellement contre le terrorisme :– Rien sur le rétablissement des frontières pourtant nécessaire au contrôle des terroristes et des trafics d’armes.– Rien sur les moyens supplémentaires qu’attendent l’armée, la police et la gendarmerie après des années d’austérité.– Rien sur le contrôle des prêches radicaux dans les mosquées. La loi Renseignement est soutenue par Nicolas Sarkozy et ses petits copains socialistes. Elle n’a qu’un seul but : surveiller l’opposition et restreindre les Libertés individuelles.

Marie-claire Bouvet, Karim Séry, Yves Dupille

29 juin 2015