L'actualité
Retour Accueil

Expérience anti-gaspillage au restaurant scolaire Delpech

22 mars 2016
Les enfants de l’école Delpech participent à une expérience anti-gaspillage lors du déjeuner, tout en préservant l’équilibre du repas. Une initiative qui pourrait être étendue à l’ensemble des 58 restaurants scolaires.

Mathilde Roy, adjoint au maire en charge de l’Education et de la Petite Enfance et Martin Domise, adjoint au maire en charge du secteur Sud se sont déplacés au restaurant de l’école Delpech pour assister au déjeuner des enfants, ce mardi 22 mars. Un repas bien particulier car il s’inscrit dans une expérience anti-gaspillage initiée depuis le début de l’année. Le service vie scolaire et restauration invite les enfants à limiter leurs déchets alimentaires en consommant la quantité utile à leur besoin.

« Les économies espérées ne sont pas des économies financières proprement dit mais des principes de bonne gestion tout en sensibilisant les enfants au gaspillage, avertit Mathilde Roy »

Le restaurant scolaire de l’école Delpech est organisé en self-service autour de trois bornes : une pour la desserte des plateaux, couverts et verres, une pour les plats chauds et une pour les entrées, fromages et desserts. L’idée de cette opération anti-gaspillage est de demander aux enfants de se servir-eux-même au niveau des entrées, fromage et desserts (le service plat chaud étant assuré par le personnel de la restauration). Muni de son plateau, l’enfant compose son repas avec la recommandation de manger tout ce qu’il a choisi. L’enfant limite le gaspillage mais goûte à toutes les propositions. Si par exemple, un enfant souhaite une demi-pomme, il a la possibilité de l’avoir en demandant au personnel.
Les animateurs et le personnel de restaurant font comprendre aux enfants qu’ils consomment les denrées sélectionnées. Ce principe de bonne gestion permet ainsi de proposer par la suite des produits d’une qualité encore supérieure à celles déjà mise en place.

Par ailleurs, un projet d’installation d’un composteur est à l’étude pour ensuite distribuer le compost aux habitants du quartier.

La restauration scolaire en quelques chiffres

532 149 repas chauds ont été distribués dans les 58 restaurants scolaires de la ville d’Amiens. Rien que pour l’école primaire Delpech, 13 952 sont distribués en semaine et 1 369 sur les mercredis et les vacances.

Les produits préparés et servis dans la restauration de la ville sont issus des marchés conclus avec plusieurs fournisseurs, répartis entre le secteur agro-industriel (Davigel, Bonduelle,…) les grossistes de la grande région (Cercle Vert pour l’épicerie, Prolaidis pour les produits laitiers…) et deux groupements de producteurs : Sommes Produits Locaux pour les produits locaux et Bio d’Ici d’Abord pour les produits issus de l’agriculture biologique ( locaux ou nationaux en fonction des disponibilités locales). La mise en avant des produits de ces deux fournisseurs est quotidienne grâce à des rencontres avec les agriculteurs et éleveurs de manière à planifier au mieux leurs produits (respect des saisons et produits proposés à maturité).
Le coût moyen d’un repas tourne autour de 4 € (en denrées et 13€ si l’on inclut le coût de fonctionnement) sortie de la cuisine centrale, Vallée Saint Ladre. A ce prix s’ajoute les frais de chaque établissements (fluides, amortissements,..) et le personnel (restauration et animation). Pour autant le prix d’un repas facturé aux parents oscille entre 0,85€ et 6,70€.

Extension à tous les restaurants scolaires

Le premier bilan de cette expérimentation montre une diminution des déchets au niveau des entrées tout en assurant aux enfants des repas équilibrés.
Par la suite, une campagne de pesée des aliments au sein des restaurants scolaires est envisagée afin de sensibiliser les enfants sur le volume des produits jetés.
« Si cette expérience est concluante, dans un avenir plus ou moins proche, la ville d’Amiens envisage de généraliser ce type de self, annonce Martin Domise »