L'actualité
Retour Accueil

Ville d’Amiens, Caisse des Dépôts et ENGIE-COFELY s’associent pour créer le nouveau réseau de chaleur d’Amiens

04 novembre 2016
Signature entre Brigitte Fouré, Maire d’Amiens et Jean-René Lemas ; Directeur de la Caisse des Dépôts en présence d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole
Signature entre Brigitte Fouré, Maire d’Amiens et Jean-René Lemas ; Directeur de la Caisse des Dépôts en présence d’Alain Gest, Président d’Amiens Métropole

En Conseil municipal du 3 novembre 2016, la Ville d’Amiens a décidé d’externaliser la conception, la réalisation, le financement et l’exploitation de l’ensemble de ses réseaux de chaleur et de confier la DSP correspondante à une SEMOP (SEM à opération unique ou SEM). La délibération précise que la SEMOP sera constituée de la ville, d’un tiers investisseur et de ENGIE-COFELY, en qualité d’opérateur économique choisi après mise en concurrence.

Jusqu’à présent, l’exploitation des réseaux de chaleur Nord et Sud-Est était gérée en régie par la Ville. Dans le cadre du développement des réseaux sur les quartiers Marivaux, centre Ouest, Sud (cité scolaire), Intercampus, Gare La vallée et l’Espace Industriel Nord, la ville a lancé une réflexion autour des enjeux en matière de transition énergétique, de tarification attractive et durable du service, de développement commercial et de l’externalisation des risques pour la collectivité tout en gardant le pouvoir de décision.

ENGIE-COFELY a été retenue pour la qualité du tracé proposé en lien avec les aménagements lies au projet BHNS, sa démarche commerciale jugée « robuste », le taux d’énergie renouvelable proposé (60 % qui induit une réduction massive des émissions de Gaz à Effet de Serre sur le territoire). Parmi ses propositions, ENGIE-COFELY récupère les calories perdues sur les eaux de rejet d’Ambonne et sur les groupes de production d’électricité de l’usine de méthanisation. En contrepartie Amiens Métropole est rémunéré.

Brigitte Fouré, Maire d’Amiens a révélé, lors d’une conférence de presse organisée ce matin, en présence d’Alain Gest Président d’Amiens Métropole et Pierre-René Lemas, Directeur général de la Caisse des dépôts, que l’établissement public financier serait le tiers investisseur mentionné dans la délibération du 3 novembre. Le capital de la SEMOP se répartira donc comme suit : Ville d’Amiens 34%, Caisse des dépôts 15% et ENGIE COFELY 51%.

La Caisse des Dépôts explique sa prise de participation par sa volonté d’accompagner les collectivités locales dans leurs projets de développement, en concentrant son action sur quatre transitions stratégiques : les transitions territoriales, écologiques et énergétiques, numériques et démographiques. En accompagnant la ville d’Amiens dans la création de son réseau de chaleur, la Caisse des Dépôts entend favoriser un projet qui contribue à la protection de l’environnement et à la maîtrise de l’énergie et des coûts.

En sa qualité de tiers de confiance, la Caisse des Dépôts se positionne aux côtés de la ville d’Amiens, pour la première fois en France, pour la mise en œuvre de l’outil SEMOP, nouvel instrument de gouvernance et de gestion des services publics locaux, créé par le législateur en juillet 2014.