L'actualité
Retour Accueil

Réouverture de la rue Saint-Fuscien

25 novembre 2016
Après neuf mois de travaux pour réfection complète de sa chaussée et aménagements cyclables, la rue Saint-Fuscien rouvre à la circulation dans les délais, ce vendredi 25 novembre, à partir de 17h. Seuls quelques travaux de finition prévus la semaine du 28 novembre nécessiteront épisodiquement des alternats de circulation.

Alain Gest Président d’Amiens Métropole et Jean-Claude Renaux, Vice-président en charge de la voirie annoncent l’ouverture à la circulation de la rue Saint-Fuscien.

Au regard du mauvais état général de la voie (revêtement, bordures et caniveaux) et des projets immobiliers entre la rocade sud et les boulevards, il était devenu urgent d’engager des travaux, qui ont démarré en février dernier. Ces travaux ont nécessité la mise en place d’importantes déviations.

Nature des travaux réalisés

Les travaux ont concerné deux sections :

  • La section Nord : du carrefour Saint-Quentin-Bapaume, au carrefour de la Croix Rompue, d’une longueur de 900 m,
  • La section Sud : du carrefour de la Croix rompue, au giratoire de la Rocade, d’une longueur de 1 000 m.

Section nord : focus sur le stationnement

L’aménagement visait trois objectifs : assurer la fluidité du trafic,  réduire les vitesses et prendre en compte les modes de déplacements des piétons et des vélos.
Afin de répondre à la demande de stationnement formulée par les riverains, une banquette a été créée, affichant 53 places. Pour le permettre, la largeur de la chaussée a été réduite de 7m à 6 m. Cette réduction va également contribuer à baisser naturellement la vitesse. Le stationnement se fera désormais en rive Ouest, sauf à proximité de la de l’école André Bernard où il se fera en rive Est.
Au carrefour avec la rue du 8 mai 1945, afin de ralentir les véhicules venant du nord et de faciliter les « tourne à gauche », un plateau surélevé a été créé.
Devant l’école André Bernard, le principe du plateau surélevé a été maintenu comme point de sécurité.
Au droit de ces deux plateaux, les trottoirs ont été réalisés en pavés, afin de marquer et qualifier l’espace.
Enfin, les carrefours et l’école ont été marqués par des plantations, les seuls espaces verts de la rue.

Section Sud : un espace pour les piétons et les vélos

Comme sur la section nord, les objectifs de l’aménagement étaient triples : assurer la fluidité du trafic, réduire les vitesses et prendre en compte les modes de déplacements des piétons et des vélos.
Plusieurs projets immobiliers sont envisagés sur ce tronçon. Il était nécessaire de gérer les accès à ces résidences et notamment les « tourne à gauche » (TAG). Une voie centrale neutralisée a été créée pour faciliter les besoins existants et anticiper les futurs.
Afin de conserver la voie centrale neutralisée tout en répondant aux attentes des associations de cyclistes, l’ensemble trottoir et piste cyclable a été transformé côté ouest en voie ce qui permet aux cyclistes de cheminer dans les 2 sens. Cet espace, initialement de 3 m de largeur, a été réduit à 2,50 m, permettant de formaliser une séparation forte avec la chaussée, obligatoire pour une voie verte. Cette séparation a été réalisée par une haie ou une lice basse en bois lorsque l’espace n’était pas assez large pour planter. Au droit du stationnement, dans la partie proche de la Croix Rompue, aucun aménagement spécifique n’a été réalisé, le stationnement servant de délimitation entre la voie verte et la chaussée. Sur cette portion, la voie verte a une largeur de 3 m.
Sur la partie non urbanisée, à proximité du giratoire de la rocade, les deux pistes cyclables, de part et d’autre de la chaussée, ont été conservées. Une traversée piétons/vélos a été réalisée en fin de voie verte afin de permettre aux cyclistes venant du sud, sur la piste côté est, de rejoindre la voie verte en toute sécurité.

Afin d’assurer la sécurité des personnes, des logos vélos vont être positionnés au printemps côté chaussée, alors que des logos piétons seront positionnés côté habitations. Les personnes malvoyantes seront guidées au moyen d’une bande rugueuse dont la couleur contrastera avec le revêtement de la voie verte. Elle sera positionnée le long de la voie verte à quelques centimètres des habitations.

Les passages piétons formalisés au niveau des TAG ont été protégés par des îlots bordurés et plantés.
Dans la partie la plus proche du centre-ville, le stationnement existant côté ouest propose 25 places.
Afin d’apporter un point fort de sécurité et de marquer la présence du bois Codevelle, le principe du plateau surélevé a été conservé mais avec des rampes adoucies.
Le carrefour à feux au niveau clos des Châtaigniers a été conservé.
Les travaux de reprise des réseaux ont été réalisés par les concessionnaires (Orange, ERDF, GrDF et Service eau et Assainissement) de mars à décembre 2016.

Le financement : 3,2 millions €

Ces travaux étant d’intérêt communautaire, ont été financés par Amiens Métropole, avec la participation de la Ville d’Amiens pour les travaux d’éclairage.
Le montant total de l’opération est de 3,2 M€, répartis entre la section nord, 1,4 M€ et la section sud 1,8 M€, dont 600 000€ de travaux d’éclairage pris en charge à hauteur de 15% par la Ville d’Amiens, soit 150 000€.