L'actualité
Retour Accueil

Citadelle : Amiens Métropole impose son calendrier aux entreprises et au maître d’œuvre Renzo Piano

11 avril 2017
Mohamed Benlahsen, Président de l’Université de Picardie Jules Verne et Alain Gest, Président d’Amiens Métropole
Mohamed Benlahsen, Président de l’Université de Picardie Jules Verne et Alain Gest, Président d’Amiens Métropole

Dans une conférence de presse commune avec Mohamed Benlahsen, Président de l’Université de Picardie Jules Verne, Alain Gest, Président d’Amiens Métropole a mis les entreprises et le maître d’œuvre Renzo Piano face à leur responsabilité dans les retards pris successivement sur le chantier de la citadelle, futur siège de 4000 étudiants, initialement prévu en décembre 2015 : « C’est le dossier le plus complexe et le plus pénible qu’il nous a été donné de traiter depuis notre élection.

On veut bien comprendre les aléas de chantier, inhérents à un tel projet qui a consisté à rénover des bâtiments militaires anciens. Mais aujourd’hui, il n’existe aucune raison technique justifiant un nouveau retard ».

D’autant que le Président d’Amiens Métropole constate que certaines entreprises qui se sont partagé les 43 lots mettent plus d’ardeur à monter des recours juridiques qu’à mettre les moyens nécessaires pour achever les travaux dans les délais.

Le comité des partenaires (Etat, Région, Département et Amiens Métropole) a fixé, lundi 10 avril, un calendrier précis auquel les entreprises et le cabinet d’architectes Renzo Piano, maître d’œuvre ne pourront déroger :

 

  • 26 avril 2017 : visite technique préalable à la commission de sécurité et d’accessibilité
  • 15 mai au 9 juin 2017 : OPR des bâtiments et des espaces extérieurs
  • Fin juin 2017 : commission de sécurité et d’accessibilité :
  • 30 juin 2017 : réception des travaux
  • 1 juillet 2017 : remise des ouvrages
  •  juillet et août 2017 : travaux de levées de réserves

Au final, ce chantier aura pris 18 mois de retard, affichant un surcoût de 8 M€ sur les 110M€ financés : « Curieusement, ce dépassement budgétaire avait été prévu en « imprévus », mais a disparu avant que nous prenions le dossier en 2014. Aujourd’hui, Amiens Métropole sera seule à prendre en charge ce surcoût ainsi que les aménagements du portail sud et la création d’un parking rue Montesquieu et la location du parking Zamehof au CHU Nord » constate Alain Gest.

Reste à connaître la date de la rentrée universitaire dans la citadelle, elle aussi repoussée à plusieurs reprises. Si la date de septembre 2017 semble définitivement écartée, le choix entre janvier 2018 ou septembre 2018 revient aux instances de l’université ( conseil d’administration, personnel et représentants d’étudiants). Mohamed Benhasen a exprimé son mécontentement à cause de ses retards répétés qui ont un impact sur la vie universitaire, tant pour le personnel que les étudiants et les frais de gestion : « la concertation va se poursuivre pour trouver une date qui convient à toutes les parties ».

Pour autant, Alain Gest et Mohamed Benlahsen ont conclu sur ce très beau projet de la citadelle qui aura un impact positif pour Amiens Métropole et l’Université, de même sur les entreprises et le maître d’œuvre qui auront à cœur d’afficher leur participation.