L'actualité
Retour Accueil
 

Affaire : En Marche… arrière toute !

Eh oui… On a beau avoir joué le monsieur nouvelle vertu, le play-boy new look, le monsieur propre d’une nouvelle politique, quand on recycle des socialistes et des renégats de droite au gouvernement il faut s’attendre à ce que les « affaires » suivent.

Et ça n’a pas traîné : un ministre qui s’est enrichi, de manière légale nous dit-on mais pas forcément morale, grâce à une mutuelle dont il était président. Ceux qui ont du mal à se payer une mutuelle apprécieront. La ministre des affaires européennes et la secrétaire d’Etat à l’égalité homme-femme (pourquoi mettre homme en premier d’ailleurs ?) ont des ennuis aussi. Quant au ministre de la Justice, on ne l’entend pas, occupé peut-être à se défendre contre une plainte en diffamation.

Ah ! On peut dire que le quinquennat Macron commence fort !

Mais nous ne devrions pas en être étonnés. Tous ces ministres patentés ne sont pas de la dernière couvée. Ils sont dans la politique depuis longtemps à gauche ou à droite. Ils se retrouvent là parce qu’ils ont senti le vent tourner dans cette direction et qu’évidemment ils ne refusent pas d’être ministres ou députés.

Que les citoyens ne se laissent pas berner par ce recyclage massif. On va encore les endormir avec les images de « ce brillant président, si jeune, si fringant etc… » mais qui pratiquera la même politique que ses prédécesseurs, à la remorque de la finance internationale et des diktats de l’Union européenne.

Face à cette escroquerie massive, les citoyens peuvent se tourner vers la seule opposition : le Front National.

Yves Dupille, M.C. Bouvet, K. Séry
ydabm(@)sfr.fr

06 juin 2017