L'actualité
Retour Accueil

Amiens: urbanistes et architectes planchent sur l’avenir de Montières

07 septembre 2017
Avec Europan 14, Amiens a invité les architectes et urbanistes européens à réfléchir sur la stratégie de développement du quartier Montières. Le jury choisira parmi 29 projets.

La Ville d’Amiens a décidé de participer à la quatorzième session d’Europan 14, un concours d’idées d’architecture et d’urbanisme suivi de réalisations, qui s'adresse aux architectes, paysagistes et urbanistes européens, âgés de moins de 40 ans, diplômés ou exerçant en Europe. En mars dernier un ensemble de sites urbains a été proposé aux concurrents dans des villes européennes. Au final, onze sites ont été choisis dont celui de Montières à Amiens.
La Ville participe pour la deuxième fois à une session de ce concours, la première était pour Europan 02, en 1990, sur le site de l’îlot des Teinturiers.

A l’époque, cette participation a permis à la Ville de réfléchir au retour de l’université en centre-ville au-delà des limites du quartier Saint-Leu, vers le quartier Saint-Maurice et ses nombreuses friches. Europan 02 a rendu les choses possibles en mettant en valeur les potentialités foncières qui se sont concrétisées avec l’arrivée de l’ESIEE en 1992, l’aménagement du parc Bonvallet puis l’ESAD et des logements.

En 2017, la Ville a proposé pour son dossier de candidature la zone d’activité de Montières, située aux portes du centre-ville et en bordure du fleuve et des faubourgs de Hem et de Saint Maurice.
Ces voisinages invitent à la mixité des fonctions et renvoient directement à l’une des principales questions d’Europan 14 : comment habiter dans un territoire productif tout en assurant le maintien de la production au cœur de la ville ? A l’échelle de la zone d’activité, la ville d’Amiens attend les premières bases d’une stratégie de développement urbain qui offre notamment la possibilité d’inscrire les différentes opportunités de projets quand elles se présentent. Il s’agit de définir la stratégie ainsi que les modes opératoires permettant d’attirer de nouvelles activités, des habitants, etc.

Deux sites de projet ont été proposés aux candidats afin qu’ils puissent envisager des déclinaisons opérationnelles à leur stratégie globale.

La partie privée de la manufacture Cosserat étant en cours de rachat par un groupement qui porte un projet mixte à dominante culturelle (locaux de stockage d’œuvres d’art destinés à des galeries, ateliers d’artistes, lieu d’exposition…), l’émergence de cette intensité à l’ouest du centre-ville pose la question de l’entre-deux, et plus particulièrement de l’est de la zone d’activité de Montières (Rives de Somme : entre le centre-ville et Cosserat) et de sa frange sud (Ilot Sully : entre l’ancienne manufacture et le faubourg de Hem). Deux sites à enjeux caractérisent tout particulièrement ces secteurs : les friches Step et Orion d’une part et l’Espace Alliance et le site Immochan d’autre part.

Au final, 29 projets ont été rendus pour le site de Montières. Après analyse de ces projets, deux jurys se tiendront (le premier début octobre, le second début novembre), puis, les résultats seront annoncés le 4 décembre 2017.

Début 2018, une rencontre des trois équipes sélectionnées (un lauréat et deux mentionnés) sera organisée par la ville d’Amiens, avec présentation des projets sélectionnés, échanges avec les différents partenaires, les habitants (comités de quartiers…), la presse, etc. Un workshop de 2 jours se tiendra avec les équipes, suite auquel la collectivité choisira de confier la mise au point d’un schéma général d’orientation pour la ZA de Montières à l’une d’entre elles. La Ville et ses différents partenaires publics (CCI, Région, Département, OPAC, Maison du Cil, SIP) et privés (entrepreneurs de Montières…) pourront s’ils le souhaitent, missionner les trois équipes retenues concernant d’éventuels projets d’architecture, de restructuration d’espaces publics, etc.

Mercredi 6 septembre à l’Hôtel de Ville d’Amiens, Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, Alain Gest, Président d’Amiens Métropole et Isabelle Moulin, Directrice Europan France, en présence notamment de Laurent Somon, Président du Conseil Départemental ont signé la charte officialisant le partenariat qui lance ce concours.