L'actualité
Retour Accueil

Amiens Métropole inaugure ses ateliers du Service Eau et Assainissement

25 septembre 2017
Le service de l’Eau et L’Assainissement se dote d’un bâtiment technique moderne qui améliore les conditions de travail des agents sur le site de station d’épuration d’Ambonne.

Le Service Eau et Assainissement d’Amiens Métropole gère la production d’eau potable à partir de 13 captages, distribuée à 55 500 abonnés via 25 réservoirs et 872 km de canalisation. Parallèlement, il se charge de la collecte et l’épuration des eaux usées depuis 9 stations (6 à terme avec les projets de regroupement de Sains-en-Amiens, Saint-Fuscien et Longueau), 645 km de canalisation. Un service qui mobilise 150 agents avec des astreintes 7 jours/7 et 24H/24.

En mars 2007, le SEA a déplacé ses activités de la station d’épuration Saint-Maurice vers la nouvelle construite sur le lieudit du Champ Pillard, à Ambonne. Un déménagement qui a permis de moderniser la production d’eau potable en la pilotant en temps réel automatiquement à partir de 2010.

En 2017, cette modernisation s’est poursuivie avec l’ouverture d’ateliers dédiés que Brigitte Fouré, Maire d’Amiens, Alain Gest, Président d’Amiens Métropole et Colette Finet, vice-présidente d’Amiens Métropole en charge de l’eau et l’assainissement ont inauguré ce lundi 25 septembre.

Dessiné dans la continuité de la station d’épuration Ambonne, le bâtiment conçu par le cabinet d’architecture Gasnier et Gossart s’intègre dans l’ensemble du site.
Construit sur deux niveaux pour une surface totale de 2 590 m2, le bâtiment regroupe tous les services de l’atelier, soit 80 agents, répartis entre les bureaux, garage, maintenance et magasin.

Le niveau inférieur du bâtiment, semi-enterré, se compose d’une structure en béton armé alors que le niveau supérieur est constitué d’une structure « légère » réalisée à partir d’une ossature et charpente bois. Ce site regroupe tous les ateliers nécessaires à l’activité du Service eau et Assainissement. Les équipes prennent leur fonction et exercent leur activité dans des espaces dédiés qui tiennent compte des contraintes de sécurité et d’hygiène.

En vue de réduire les coûts d’exploitation, le système de chauffage et de production d’eau chaude est alimenté par un dispositif de récupération de calories sur les effluents de la station d’épuration.

Le coût de la réalisation des ateliers du SEA s’élève à 5,1 M€ HT. Le chantier a démarré en juillet 2015 pour une livraison du bâtiment en mai 2017.