Patrimoine et histoire
Retour Accueil

Visite extérieure

Un monument composite

Cadran solaire, cloches et lanternon... Découvrez cet édifice qui servait jadis de prison.

Un édifice donnant l'heure
 

Visible de sa façe Sud

Le cadran solaire

Considéré de la place au Fil, le Beffroi offre aux regards sa face sud.
Sa base massive, de 13 m de large sur 17 m de haut, s’étage sur trois niveaux, ponctués par autant de paires d’étroites meurtrières. Elle s’orne, au centre, d’un cadran solaire.

Les cloches

À droite, on observe la trace d’une arcade rebouchée, qui servit à faire pénétrer dans l’édifice la grosse cloche mise en place au 18e siècle. Ce socle supporte le campanile, étayé de massives consoles inversées, et percé sur ses quatre faces de baies à abat-son. Celles-ci indiquent l’ancien emplacement de la cloche et sont surmontées par les cadrans de l’horloge.

Le lanternon

Puis vient la toiture en dôme et le lanternon largement ouvert sur la cité. Ce lanternon abrite jusqu’en 1910 la loge du guetteur, dont le plancher culmine à 41,30 m. Enfin, pivotant sur un axe et culminant à 52 m, une statue de la Renommée en cuivre doré (surnommée Ch’l’Ange par les Amiénois) sert de girouette.

Un édifice servant de prison
 

La vue de ce côté reflète donc essentiellement l’étagement intérieur des trois niveaux de la base qui résultent des travaux du 18e siècle. Elle permet également de saisir les fonctions principales du monument :

  • tour de guet,
  • clocher et marqueur du temps,
  • prison.