Patrimoine et histoire
Retour Accueil

Le parc Jean Rostand

Le parc Jean Rostand faisait partie de l’ancien monastère de la Visitation Sainte-Marie. Il a été redessiné par Jean Herbault , au milieu du XIXème siècle et présentait un potager, une partie paysagère avec pièce d’eau circulaire, bosquets et deux petites fabriques ainsi qu’un grand verger disparu lors de la création de la rue Vulfran Warmé.

Locaux d'ancien monastère devenus organisme public
 

Ce parc faisait partie de l’ancien monastère de la Visitation Sainte-Marie, devenu Grand Séminaire de 1905 à 1975 et actuellement partiellement occupé par les locaux de la Direction Régionale des Affaires Culturelles. Il a été redessiné par Jean Herbault , au milieu du XIXème siècle. Il présentait un potager, une partie paysagère avec pièce d’eau circulaire, bosquets et deux petites fabriques ainsi qu’un grand verger disparu lors de la création de la rue Vulfran Warmé. 

Les balades plantées
 

Le parc d’environ 1.4 ha est clos de murs sur trois côtés et présente deux entrées. Au tracé paysager de l’ensemble, se superposent les restes d’un alignement d’ifs issus du jardin régulier primitif et qui vient séparer une grande pelouse bordée de bosquets où des jeux pour enfants ont été installés et une série de pelouses ovoïdes parcourues d’allées où sont plantés les arbres les plus anciens.