Patrimoine et histoire
Retour Accueil

Le Parc zoologique paysager

Situé à l’emplacement d’un ancien jardin paysager créé au milieu du XIXème siècle à la Petite Hotoie, il a été projeté dès 1948 avec un premier défrichement. Le parc zoologique d'Amiens ouvrira au public en 1952 suite à des prêts des parcs de Clères et du zoo de Vincennes.

Un espace végétal harmonieux
 

Bordant le bassin de la Hotoie, son originalité vient du fait que deux cours d'eau, la Basse et la Haute Selle, en font une île. Il harmonise avec éclat la faune et la flore, avec l’eau comme fil rouge. Il se présente, sur 6 hectares, comme une zone forestière remarquable à l’échelle de la ville d’Amiens, prolongeant le parc de la Hotoie.

Un espace arboré avec de vieux arbres remarquables
 

On recense près d’une cinquantaine d’espèces d’arbres différents parmi lesquelles un certain nombre d’espèces remarquables, notamment l’if (rare en Picardie) ainsi que le marronnier rouge. On rencontre également un nombre important d’arbres de grand développement (platanes en particulier, chêne) témoins de la vocation antérieure de parc d’agrément de l’actuel parc zoologique. Ces vieux arbres, dont la conservation est importante pour le développement de la biodiversité locale (insectes, chauves-souris, oiseaux,…) font l’objet d’une attention particulière (entretien, élagage préventifs,…) pour en assurer la longévité.

De la conservation à la préservation de la biodiversité
 

On remarquera également la présence d'arbres morts dont le maintien est essentiellement lié à la préservation de la biodiversité (milieu microbien, champignons, insectes...). Des panneaux d'identification sont installés devant certaines essences.

Le réaménagement du couvert végétal
 

En 1996, une série de réaménagements et de transformations du couvert végétal ont été engagées, en collaboration avec le service Espaces Verts, pour reconstituer des biotopes et des ambiances en lien avec les animaux présentés.

Les principaux écosystèmes
 

Sont suggérés :

  • les forêts tropicales,
  • les forêts tempérées,
  • les savanes arborées,
  • les écosystèmes côtiers.