Vie culturelle
Retour Accueil
Elu concerné
  • Alain DAVID
    >> voir la fiche
 

Musée de Picardie

Le Musée de Picardie, un musée des Beaux-arts

Grand Salon du Musée de Picardie
Grand Salon du Musée de Picardie, 2010

LE PREMIER ETAGE DU MUSEE DE PICARDIE EST ACTUELLEMENT FERME POUR TRAVAUX.

Les expositions de tableaux se déroulent dans le Grand Salon, au rez-de-chaussée du musée. Le sous-sol (archéologie) et le rez-de-chaussée (collections médiévales et Beaux-Arts) sont ouverts.

Le musée Napoléon III, le plus beau monument de ce genre dans les provinces de la France, semble appelé à être le modèle des collections comme il est le modèle des édifices de ce genre". L'Illustration, avril 1867.

Construit entre 1855 et 1867, le Musée de Picardie est l'un des premiers établissements modernes de ce type bâti en France. L'édifice est né grâce à l'action militante de la Société des Antiquaires de Picardie, soucieuse de doter la cité d'un équipement propre à accueillir les objets rassemblés depuis des décennies et à éduquer un public à qui l'on se devait d'apporter les bienfaits de la connaissance.

Le projet, bientôt conduit par une commission réunissant édiles et savants, répond à une triple ambition : réaliser un véritable " palais des arts" et non un simple lieu d'exposition, élever un monument au génie et à la gloire de la province et de ses meilleurs représentants, capable d'évoquer la richesse du passé picard, et célébrer la France et son gouvernement.

Avec ces volontés conjuguées, cette initiative s'impose comme un jalon décisif dans l'émergence des lieux muséographiques en France qui, depuis la Révolution, "campaient" trop souvent dans des sites non prévus pour cette fonction et peu adaptés à recevoir des collections comme des visiteurs.

Dès son ouverture au public, le musée semble emporter l'adhésion des curieux, des amateurs et du monde savant, par sa singularité et sa modernité. Son élévation monumentale, la qualité de l'architecture et le soin apporté à sa décoration, depuis les sculptures qui ornent ses façades jusqu'aux toiles marouflées de Puvis de Chavannes déployées dans l'escalier d'honneur et la galerie de l'étage, tout concourt à impressionner et à charmer les visiteurs.

Le musée s'appelle alors Musée Napoléon, en référence à l'Empereur Napoléon III mais aussi au "fondateur" du musée, Napoléon 1er, qui avait fait envoyé en 1802 une série de tableaux à l'occasion de la signature de la Paix d'Amiens. Enthousiasmés par une création si nouvelle et si originale, certains collectionneurs offrent leurs œuvres à ce fleuron de la culture française. Les frères Lavalard, par exemple, en enfants de la région souhaitent enrichir leur capitale.

Mais d'autres bienfaiteurs sans lien évident avec la Picardie, tel Albert Maignan, confient au musée d'Amiens leurs précieux fonds. Peu à peu le caractère encyclopédique du lieu se renforce : la présentation des séries archéologiques, issues du sous-sol amiénois mais aussi du pourtour méditerranéen, l'exposition des vestiges médiévaux ou des œuvres d'arts, peintes ou sculptées, font du musée d'Amiens un résumé de l'histoire locale et de la culture occidentale.

Le Musée de Picardie, fort de ses quatre départements (archéologie, moyen-âge, Beaux-Arts et art contemporain), organise plusieurs expositions temporaires tous les ans, et participe à tous les événements nationaux, tels que les Journées du Patrimoine ou la Nuit Européenne des musées.

Sa rénovation, débutée en 1987, se poursuit aujourd'hui activement : le premier étage est fermé jusqu'en 2014 pour améliorer les conditions d'exposition des oeuvres. En plus des collections permanentes et des expositions temporaires, le musée propose de nombreux événements (concerts, lectures, tables rondes) ainsi que des activités variées, adaptées aux différents publics : ateliers jeune public, visites en langue des signes françaises, parcours tactiles pour les malvoyants, conférences, etc.

Rotonde Sol Hewitt
Cette vue donne sur le Grand Salon où l'on peut voir l'oeuvre de G. Rockenschaub, Sans titre (2000), présentée en 2008.
Salle Médiévale
Vue des salles des collections médiévales au rez-de-chaussée du Musée de Picardie
Escalier d'honneur
Escalier d'honneur du Musée de Picardie