Action sociale
Retour Accueil
 

Plan canicule

Affiche Plan Canicule

 

La solidarité avec les personnes qui peuvent être sensibles aux fortes chaleurs est l’affaire de tous. La période de l’été ne doit pas rimer avec solitude accrue pour les personnes âgées ou difficulté de bien-être pour d’autres personnes plus sensibles à la chaleur. La municipalité reste à l’écoute et souhaite que se développent entre tous les Amiénois, solidarité et attention aux autres.
Si elles le souhaitent, les personnes sensibles peuvent être contactées par les agents de l’«Ecoute Seniors» de la ville d’Amiens.
Les inscriptions sur le registre du «Plan Municipal Canicule 2017» se feront comme d’habitude en appelant le numéro vert gratuit 0 800 60 50 00 ou en ligne ici INSCRIPTION

Les conditions d'une canicule et sa dangerosité
 

En cas de canicule, les personnes sont en danger lorsque ces trois conditions sont réunies :

  • il fait très chaud,
  • la nuit, la température ne descend pas, ou très peu,
  • cela dure depuis plusieurs jours.

La canicule et les personnes agées
 

Ce qu’il faut savoir

  • Les personnes âgées sont particulièrement sensibles aux hausses de températures.
  • Leur corps transpire peu et a du mal à se maintenir à 37 °C.
  • Leur température peut alors augmenter et elles risquent un « coup de chaleur » c'est-à-dire une hyperthermie.

Ce qu’il faut faire

  • Boire régulièrement de l’eau sans attendre d’avoir soif. Eviter les boissons fortes en caféine.
  • Consommer des fruits et des crudités voire de l’eau gélifiée.
  • Eviter de sortir aux heures les plus chaudes mais de préférence tôt le matin ou tard le soir.
  • Porter un chapeau, des vêtements légers et amples, de couleurs claires.

Vous devez

  • Maintenir votre maison à l’abri de la chaleur :
    • Fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil.
    • Garder vos fenêtres fermées lorsque la température extérieure est supérieure à la température intérieure.
    • Ouvrir vos fenêtres tôt le matin, tard le soir et pendant la nuit.
  • Prendre régulièrement des douches ou des bains frais sans vous sécher. Au moins, mouiller votre peau plusieurs fois par jour.
  • Donner régulièrement des nouvelles à votre entourage.
  • Si vous prenez des médicaments, demandez conseil à votre médecin traitant ou à votre pharmacien.

Le déclenchement du niveau de veille saisonnière du plan national canicule
 

Du 1er juin au 31 août

Conformément aux dispositions prévues par le plan national canicule, le Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Santé et le Secrétaire d’Etat chargé de la Santé déclenchent le niveau de veille saisonnière le 1er juin.

Cette veille saisonnière est automatiquement désactivée le 31 août, sauf si des conditions météorologiques particulières justifient son maintien.

Au niveau national

Ce niveau de veille saisonnière correspond à la mise en œuvre, au niveau national :

  • du dispositif de veille biométéorologique, assuré par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire, qui permet de détecter la survenue d’une canicule,
  • du dispositif d’information et de communication, avec notamment, le numéro vert activé par le ministère chargé de la Santé: 0 800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe).

Les deux autres niveaux du plan national de canicule

  • le niveau de mise en garde et actions (MIGA), déclenché par les préfets de département concernés en cas d’alerte émise par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire,
  • le niveau de mobilisation maximale, déclenché sur instruction du Premier ministre, sur avis conjoint du ministre chargé de l’intérieur et du ministre chargé de la santé, lorsque la canicule est aggravée par des effets collatéraux (rupture de l’alimentation électrique, pénurie d’eau potable, saturation des établissements de santé…).

Les cinq piliers du plan national

  • La mise en œuvre des mesures de protection des personnes à risque hébergées en institutions (établissements accueillant des personnes âgées, établissements pour personnes handicapées) ou hospitalisées en établissements de santé.
  • Le repérage individuel des personnes à risque, grâce au registre des personnes fragiles ou isolées tenu par les communes.
  • L’alerte, sur la base de l’évaluation biométéorologique faite par Météo-France et l’Institut de veille sanitaire (InVS).
  • La solidarité vis-à-vis des personnes à risque, mise en œuvre grâce au recensement et aux dispositifs de permanence estivale des services de soins et d’aide à domicile et des associations de bénévoles.
  • Le dispositif d’information et de communication, à destination du grand public, des professionnels et des établissements de santé.

A l’occasion de ce déclenchement du niveau de veille saisonnière, et bien qu’aucun épisode majeur de canicule n’ait été constaté depuis 2006 (hormis deux épisodes assez brefs en 2009 et en 2010), il est indispensable de rester mobilisé pour assurer efficacement la prévention et la gestion sanitaire de la période estivale, et de renforcer encore la solidarité entre les générations, principe majeur de ce plan.