Finances
Retour Accueil

Budget de la ville

Budget 2013

Photos d'illustration

Poursuivre les ambitions
 

Moment traditionnel important, le vote du budget qui construit l’avenir. Malgré les contraintes de la collectivité et les difficultés économiques des Amiénois, la Ville garde le cap. Lors du dernier conseil municipal, 211 M€ ont été votés.

Dans un environnement économique et financier difficile, nous présentons un budget d’avenir qui ne remet pas en cause nos projets politiques ». Le 13 décembre, Jacques Lessard, adjoint aux finances, révélait un budget 2013 comme « une alternative à l’austérité, sans hausse de la fiscalité et favorisant l’emploi, l’éducation, la transformation des quartiers…».

Ce budget affiche des recettes en évolution de 3,97 %: 146,65 M€ en 2013 contre 142,68 M€ en 2012. Les ressources disponibles s’élèvent à 12,42 M€ contre 11,74 M€ en 2012. La Ville prévoit 40 M€ d’investissements. Par ailleurs, les taux d’imposition sont maintenus: pas de hausse d’impôts pour les ménages Amiénois. Malgré la baisse des dotations de l’État, continue depuis plusieurs années (500 000 € par an), et « des moyens publics de plus en plus contraints, le budget 2013 est ambitieux, affirme Gilles Demailly, maire d’Amiens. Notamment grâce aux efforts des services de la collectivité qui permettent de réduire les dépenses de fonctionnement de 6 % ». Enfance et éducation, urbanisme et stationnement, voirie et espace verts, logement, sécurité, prévention et risques urbains, économie sociale et solidaire, adaptation de la ville aux personnes âgées : investir dans ces différents domaines permet de « bâtir une capitale juste et solidaire », poursuit Gilles Demailly.
« Un budget volontariste dans un contexte difficile », a reconnu Lyacout Haïcheur, du groupe des élus écologistes, lors du conseil. Pour Laurent Beuvain, des Communistes et Citoyens, il s’agit d’une « stratégie maîtrisée et volontaire pour éviter la dégradation de la cohésion sociale ». L’opposition a désapprouvé ce budget 2013, « pas à la hauteur de nos attentes », s’est justifiée Isabelle Griffoin pour le groupe Mon parti c’est Amiens. « Je ne partage pas l’idée de cette ville rêvée », a ajouté Frédéric Thorel du groupe Indépendant.

Ingrid Lemaire

En bref
 

Enfance, éducation, jeunesse
• Constructions des groupes scolaires Lorraine-Morvan, Bords-de-Somme et de l’école
Marcel-Follet: 12,3 M€
• Travaux dans les écoles et centres de loisirs, notamment Voltaire et Michel-Ange: 4 M€
• Rénovation de crèches, création des Maisons du petit enfant, Germaine-Dulac et Pigeon-vole:
1,95 M€
• Projets consacrés à la jeunesse: 11,86 M€

Urbanisme et stationnement
•Création et réhabilitation de logements: 4 M€
•Restructuration du centre commercial Le Colvert: 430000€. Rénovation de la place: 52135€
• Étude patrimoniale sur le site Cosserat et travaux de sauvegarde: 378400 €
•Modernisation des parkings: 1,1 M€
• Requalification des espaces publics d’Étouvie:
6,8 M€

Voirie et espaces verts
• Travaux et aménagements de l’espace public (rues des Teinturiers, Claude-Lorrain, centre-ville…): 4,2 M€
• Requalification des espaces publics du secteur Fafet-Brossolette et Roubaix: 656000 €
• Création de squares ludiques: 570000€
• Équipement des jardins familiaux de la Zac Intercampus: 310000 €
•Modernisation des routes: 1,2 M€

Logement
• Aide à la construction et à la rénovation de logements: 4 M€

Sécurité et prévention des risques urbains
•Modernisation des systèmes de prévention, suivi des cavités souterraines et falaises instables: 1,5 M€

Économie sociale et solidaire, commerce de proximité
• Étude et travaux concernant La Halle au frais:
2, 24 M€

Adaptation de la ville aux personnes âgées
• Accessibilité des espaces publics aux personnes à mobilité réduite: 1, 18 M€

Population, état civil
• Réfection du mur d’enceinte du cimetière de La Madeleine: 600000 €
•Modernisation et travaux dans les cimetières:
108627 €

Autres investissements
•Réseaux de chaleur, dont extension du réseau nord et création du réseau sud: 4, 72 M€
• Travaux d’étanchéité du bassin de La Hotoie:
575000 €
• Aménagement des locaux de la collectivité rue Alfred-Catel: 1, 14 M€
•Souscription à l’Agence de financement des investissements locaux (solution complémentaire à l’offre bancaire pour répondre aux difficultés de financement des territoires): 750000 €