Culture
Retour Accueil

Les travaux de rénovation

Le Musée de Picardie : un musée en chantier
 

FERMETURE PARTIELLE : du 25 octobre 2016 au 02 juillet 2017
FERMETURE TOTALE : à partir du 03 juillet 2017

FERMETURE PARTIELLE :
Pendant l’ouverture partielle du musée, du 25 octobre 2016 au 02 juillet 2017, sont ouverts :

> le Grand Salon présentant l’exposition « Histoires. Splendeur et misères d’une collection redécouverte », jusqu’au 02 juillet 2017

> le Salon la Contemplation du premier étage qui accueillera l’accrochage de « l’Art du XXe au Musée de Picardie. Acquisition de 1985 à 1995 », à partir du 25 novembre 2016 et jusqu’au 02 juillet 2017

> le Salon l’Étude dans lequel sera exposé un accrochage des œuvres préparatoires de grands décors « Albert Maignan, Peintre et décorateur du Paris fin de siècle », à partir du 09 décembre 2016 et jusqu’au 02 juillet 2017

> la Chapelle exposition « Heures italienne XIVe- XVe siècles, les Primitifs », à partir du 10 mars 2017 et jusqu’au 02 juillet 2017

Un musée pour tous les publics
 

Depuis 1985, la France et plus largement l’Europe ont connu un accroissement sans précédent de l’offre muséale dans les grandes capitales européennes, comme à Paris et en région. Citons à titre d’exemple et très près de nous, les musées de Lille et de Rouen qui ont déjà opéré leur mue et bien sûr pour les musées neufs le Louvre-Lens. Il est donc plus que jamais important pour les musées d’Amiens d’achever leur rénovation, commencée rappelons-le en 1978.

Il est nécessaire certes de rouvrir entièrement l’espace palatial et le premier étage et de conduire une restauration exemplaire. Dans ces espaces rénovés, il est aussi plus que jamais important de montrer des oeuvres trop longtemps cachées. On viendra voir à Amiens, dans l’écrin restauré du Grand Salon et des galeries d’apparat de grands formats oubliés par le XXe siècle. Passée cette belle surprise du retour des spécialistes, des critiques, des scientifiques et des historiens, il faudra poursuivre et continuer à séduire un public plus large, soucieux de nouveauté, de confort et de plaisir renouvelé de visite. Pour cela il faut se préoccuper aussi, dans cette rénovation, de tous et de chacun dans son approche individuelle de l’art : le spécialiste comme le néophyte, celui qui vient et revient comme le touriste qui découvre le musée pour la première fois, le vieil habitué comme le tout jeune public ; celui qui veut se délecter comme celui qui veut apprendre toujours davantage de l’art et des autres.

Il est donc important dans ce musée généraliste de prévoir du changement et des expositions temporaires, comme il est absolument nécessaire de montrer les collections permanentes de façon plus large et régulièrement renouvelée en s’adressant à tous. Nous souhaitons une rénovation dans les règles de l’art et c’est pour cela qu’a été retenue la construction d’une partie neuve à l’arrière du bâtiment afin de ne pas cacher la façade. Cette construction permettra de trouver le confort et les commodités devenus indispensables dans un musée aujourd’hui et de satisfaire aux nouvelles normes d’accessibilité, de flux et de sécurité des publics et des oeuvres. Si l’entrée historique et symbolique sur la parcelle du musée donne toujours sur la rue de la République, si l’entrée de nos habitués ou des personnes qui auront acquitté leur entrée sur internet peut rester à l’avant du musée ; il est important que l’auditorium, la boutique, l’accueil et les vestiaires puissent être logés dans la partie neuve pour ne pas nuire aux espaces du palais, à son décor et aux espaces dédiés aux expositions restaurés. Il faut qu’enfin les 100 000 visiteurs attendus trouvent à Amiens ce que chaque musée s’enorgueillit aujourd’hui d’offrir à ses visiteurs : du savoir et de la délectation, de la promenade et du loisir culturel, un plaisir renouvelé encore et toujours dans des lieux magnifiques et confortables.

Par Nathalie DEVÈZE,
Vice-présidente d’Amiens Métropole,
chargée de la Culture

 



1Janvier 2017 - Dépose des grilles, rue Puvis de Chavannes. Photo : G. Gillmann, Musée de Picardie

2 Janvier 2017 - Jardin rue de la République, installation de la base vie et des bureaux provisoires pour une partie de l'équipe. Photo : entreprise CMEG 2017

3 Mai 2017 - Pour pouvoir commencer les travaux dans le Pavillon Maignan, future entrée du musée, il faut d'abord finir de déménager cet espace qui accueillait les ateliers techniques et la sécurité du musée. Y étaient conservés aussi, sous les combles, les châssis anciens de certaines grandes peintures : ils ont été mesurés, inventoriés et photographiés avant déplacement. Photo : G. Gillmann, Musée de Picardie

4 Mai 2017 - Démontage de la Maison Moitié sur l'arrière de la parcelle : dépose du toit et de la charpente. La façade de la maison sera conservée pour être remontée un peu plus loin dans la parcelle après la construction du nouveau bâtiment. Photo : G. Gillmann, Musée de Picardie

5 Mai 2017 - Raccordement du musée à la chaufferie de la Bibliothèque Louis Aragon pour le temps des travaux, rue Puvis de Chavannes. Photo : G. Gillmann, Musée de Picardie