Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

On l’attend au printemps 2019. Mais avant que le Bus à Haut Niveau de Service
 ne sillonne la ville, il faut la préparer. L’année 2018 démarre sur les chapeaux de roues. Passage en revue des principaux travaux attendus.

2018, l'année du BHNS © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
Rues des Déportés et de la Résistance les travaux de BHNS vont bientôt changer de rive. La circulation restera possible dans les deux sens.

20.12.2017

JDA 861

L’axe citadelle / Branly repart au front BHNS début janvier. Après la déviation et le renforcement de réseaux menés cette année de Vogel à Branly, il s’agit de procéder aux aménagements définitifs, déjà en cours rues des Déportés et de la Résistance. La rue du Général-Leclerc entrera ainsi en travaux dès le 2 janvier et ne sera praticable que dans le sens nord-sud, selon le schéma déjà adopté en 2017. Sur le même principe, suivront en février la rue de la 2e-D.-B. puis en mars celle du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny. L’inversion du sens de circulation des rues Henri Barbusse et Léon-Blum, qui a fait ses preuves, est donc maintenue. L’ensemble de l’axe devrait être achevé en août. À terme, outre la plantation d’arbres et, bien sûr, la création de voies réservées aux bus, la partie comprise entre la place Vogel et le croisement de la rue de Beauvais passera à une voie de circulation dans chaque sens, en zone 30, pour recoudre cet axe au centre-ville en le transformant de façade à façade.

 

PARTAGER L’ESPACE PUBLIC

Afin de fluidifier la circulation, les voies se démultiplieront aux abords des carrefours, où les bus seront prioritaires et où le déplacement des piétons et vélos sera facilité. Une recherche d’harmonie pour un meilleur partage de l’espace public. Le carrefour de la citadelle connaîtra aussi des travaux de janvier à juillet, de même que l’avenue du Général-de-Gaulle, où, en 2019, deux voies de bus, une dans chaque sens, longeront la citadelle et où sera réalisé un mail piétons et vélos très large. Comme pour les rues des Déportés et de la Résistance, la circulation restera ouverte pendant les travaux. Plus à l’est, le chantier continue Port-d’Amont et place Parmentier. Une fois la rive nord achevée, il enchaînera directement sur la rive sud, toujours en maintenant la circulation. Idem mail Albert-Ier, de janvier à mai. Et place du Maréchal-Foch, de janvier à juin. Nouveauté à cet endroit : la création d’une vraie place au pied du monument aux morts, pour les commémorations. Ici, le principe retenu est de faire passer les lignes BHNS (dans les deux sens) au sud de la place et les voitures au nord. Enfin, sur la même période, le rond-point de la Libération, peut-être le plus compliqué de la ville, sera lui aussi transformé en carrefour à feux. D’autres rues attendent leur heure. La ville de demain prend forme.

//Jean-Christophe Fouquet

 

« Durable et écologique »

Pour Pascal Rifflart, vice-président d’Amiens Métropole délégué aux transports, le chantier suit normalement son cours : « Nous tenons les délais et sommes à l’écoute des Amiénois. Nous apportons des solutions, tels le parking gratuit de 150 places à La Hotoie et
les zones bleues. Les habitants supportent les affres du chantier car ils comprennent que leur ville va s’embellir et adhèrent à ce projet durable et écologique ».

 

Réseau de chaleur : le calendrier des travaux

Les travaux préparatoires du réseau de chaleur sont achevés sur la contre-allée du boulevard Maignan-Larivière. Avenue du Général-de-Gaulle et place du Maréchal-Foch, ils s’achèveront ce 22 décembre. Quant à ceux du boulevard Carnot, il faudra patienter jusqu’au 18 janvier. Les travaux se poursuivent en 2018 et des chantiers susceptibles de perturber la circulation seront déployés.
Du 8 janvier au 16 février sur l’avenue de l’Europe, du 15 janvier au 16 février rue du 8-Mai-1945, du 22 janvier au 2 février rue Balzac et du 22 janvier au 23 février boulevard Faidherbe. Enfin, rue Alexandre-Dumas les travaux sont programmés dans l’emprise de la cité scolaire du 8 janvier au 2 février et, de la piscine Vallerey à la cité scolaire, du 29 janvier au 23 février.

 //Ingrid Lemaire