Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Sous un chapiteau planté square Couperin, de drôles d’oiseaux couvent un réjouissant spectacle. Avec le P’tit Cirk, Les Dodos débarquent. 

Les dodos nous réveillent  © Danielle Le Pierräs

27.02.2019

JDA 904

Attention, spectacle de haut vol ! Les cinq circassiens de la compagnie du P’tit Cirk ressuscitent avec brio le dodo, cette espèce d’oiseau pataud, solitaire et incapable de voler qui peuplait jadis les forêts mauriciennes. Les Dodos, c’est un spectacle drôle, tendre, théâtral, musical, pimenté de frissons. Au milieu des variations acrobatiques et des gracieuses envolées, la guitare occupe une place centrale. Son rôle ? Livrer quelques accords et donner du relief aux acrobaties tout en servant de promontoire aux voltigeurs confrontés au principe de gravité. La guitare devient parfois un obstacle savamment orchestré, un agrès ou encore un décor cerné par des anneaux chinois. À la fin, une soixantaine de guitares campent sous le petit chapiteau jaune où les cinq artistes déploient leurs ailes pour réveiller leurs rêves d’envol collectifs et d’échappées lointaines. Les dodos existent, il serait dommage de les rater.

//Ingrid Lemaire

 

Les Dodos, les 1er mars, à 20h, 
et 2 mars, à 19h, square Couperin

Billetterie au Safran 
(03 22 69 66 00) et au Cirque Jules-Verne (03 60 01 02 40)