Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Alors qu’Orange Bank vient de s’installer, que la halle Freyssinet accueille un festival de bière les 7 et 8 mars et que la démolition du dépôt de bus débute, point d’étape à Gare-la-Vallée.

Dans la vallée, il y a de l’idée © Thibaut Cécile @ Amiens Métropole
La rue Dejean, ici avec des logements en construction sur l’îlot Picardie Signalisation.
Thibaut Cécile @ Amiens Métropole

04.03.2020

JDA 940

Du haut de l’immeuble Oxygène, lui-même enfant de la Zac Gare-la-Vallée, ils ont l’œil sur presque tout. À l’ouest, les agents d’Amiens développement, la société publique locale qui gère ce vaste dossier (devenu le 17 janvier Vallée idéale développement), voient la halle Freyssinet. Cette dernière, bientôt transformée, accueille d’ailleurs les 7 et 8 mars la première édition d’Amiens bière festival – avant de retrouver en juin les Rendez-vous de la BD. Des vitres nord, ils ont une vue plongeante sur le terrain où l’État implantera d’ici 2022 une partie de sa vaste cité administrative (JDA #910).

 

CHAISES MUSICALES
« Le foodtruck de L’Île aux fruits vient ici, au 80, rue de la Vallée, trois midis par semaine, signale Jean-Christian Cornette, le directeur de Vallée idéale développement. Et le CIC, en travaux, y a installé des bureaux temporaires. L’idée est qu’il reste de la vie en attendant les constructions. » La fameuse cité  administrative sera coupée en deux, une autre partie se trouvant au bout de la rue, prolongée en 2021 (lire plus bas). Le projet est actuellement en phase de mise en concurrence. D’autres battent leur plein, comme les logements en construction sur l’îlot Picardie Signalisation, rue Dejean, juste avant le centre de tri postal – qui lui-même deviendra un tiers-lieu de 10 000 m2 dédié à la BD et à l’image.

 

PARCOURS NATURE
Logements, hôtels, bureaux, nature, culture… pour Jean-Christian Cornette, la Zac sera « en configuration presque définitive en 2022. C’est un enjeu urbain fondamental ». Notamment dans l’ouverture vers la nature, tel le parcours qui mènera à terme de la bambouseraie de la gare au parc Saint-Pierre en passant par l’esplanade Tellier, le parc Nisso-Pelosof et la passerelle des hortillonnages. Parmi les points d’attraction : L’Île aux fruits, cette « grande guinguette » qui sera dotée d’une armature métallique en cours de réhabilitation. « La Zac, c’est 80 hectares de la ville qui bougent. Soit 170 terrains de football. » Et on s’en rend à peine compte.

//Jean-Christophe Fouquet

 

AU DÉPART : LA ZAC

Dans la vallée, il y a de l’idée © Thibaut Cécile - Amiens Métropole

© Thibaut Cécile - Amiens Métropole

 

La Zac Gare-la-Vallée a été créée en 2006 – même si Amiens Aménagement, société d’économie mixte qui a passé la main à Amiens Développement, y travaillait depuis 2003. Elle va du boulevard d’Alsace-Lorraine au pont de l’avenue de Londres, et de la rue Riolan au chemin de Halage. Excroissances : le port d’Amont, le secteur du garage automobile à l’est du parc Saint-Pierre, la place Alphonse-Fiquet ou le square Jules-Verne. Le nouveau siège de la Caisse d’Épargne, l’Appart City en face, les immeubles Terralia et Oxygène, le tout récent Carré Perret ou l’hôtel Campanile en sont des concrétisations.

 

CELA DÉMARRE…

Dans la vallée, il y a de l’idée © Interscene

© Interscene

 

… dans quelques jours

La bambouseraie du Jardin d’Octopus devant la gare. C’est-à-dire la première des trois phases vers la sculpture monumentale de pieuvre imaginée par l’équipe réunissant François Schuiten, Interscene, Pierre Matter et l’Atelier H. Audibert en hommage à Jules Verne.

 

… dans quelques semaines

La passerelle traversant la Somme au nord du parc Nisso-Pelosof pour rejoindre le chemin de Halage (JDA #912). Des travaux de quinze mois. Par ailleurs, la déconstruction de l’ancien dépôt de bus devrait entrer dans le dur.

 

… dans quelques mois

Des logements au nord-est du parc Nisso-Pelosof. Mais aussi un hôtel quatre étoiles en face de l’ancien dépôt de bus, côté halle Freyssinet. Ainsi que 3 500 m2 de bureaux.

 

ORANGE BANK DANS LA BOÎTE

Dans la vallée, il y a de l’idée © Thibaut Cécile - Amiens Métropole

© Thibaut Cécile - Amiens Métropole

 

Le bâtiment, 7 000 m2 de bureaux, a été livré le mois dernier. Principal occupant, avec quelque 200 salariés : Orange Bank, entreprise implantée à Amiens depuis fin 2017 au square Friant et qui a vite eu besoin de voir plus grand. « Orange Bank est arrivé mi-février, résume Valérie Dessaux, commercialisatrice du bâtiment et  spécialiste en immobilier d’entreprise. Un autre preneur s’installe actuellement mais il est trop tôt pour en parler. » Avis aux amateurs : il reste deux surfaces aux premier et deuxième étages, soit 1 300 m2.

 

LA VALLÉE, RUE PROLONGÉE

Dans la vallée, il y a de l’idée © Thibaut Cécile - Amiens Métropole

© Thibaut Cécile - Amiens Métropole

 

L’idée est de contourner la cité administrative de l’État, en face d’Orange Bank, et de passer devant la halle Freyssinet, l’un des “trois mondes” de la Vallée idéale (JDA #911), nouvelle phase d’aménagement de la Zac – les deux autres étant L’Île aux fruits et le dépôt de bus. D’ici 2021, la rue de la Vallée dépassera la rue Legrand-d’Aussy pour rejoindre la rue Dejean à hauteur de l’hôtel Ibis Budget (photo) et du parc Nisso-Pelosof. Pour cela, un lourd décaissage est nécessaire. Les fouilles préalables à ce chantier débuteront en avril.