Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le Festival international du film d’Amiens aurait dû vivre sa 40e édition du 13 au 21 novembre. À défaut, les fondateurs en célèbrent l’histoire dans Ciné Critique. À retrouver en ligne. 

Rencontres du 7e type  © Journées cinématographiques d’Amiens
Au centre, Joe Dante, le papa des Gremlins lors de sa première venue à Amiens en 1992, aux côtés de Sylviane Fessier et de l’équipe du Régent.
© Journées cinématographiques d’Amiens

04.11.2020

JDA 960

Ciné Critique, fanzine créé en 1972 par de jeunes Amiénois dont les “trois Jean-Pierre” (Bergeon, Garcia et Marcos), est de retour. Il retrace l’histoire du Festival international du film d’Amiens (Fifam) en quatre numéros distribués en ville jusqu’en novembre 2021. Le premier est déjà sorti, en amont de la 40e édition, annulée. Ceux qui n’ont pu se le procurer imprimé le retrouveront bientôt en ligne. Cette publication retourne aux sources estudiantines (Association culture et loisirs des étudiants d’Amiens), militantes (Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples) et cinéphiles du Festival, par ceux qui l’ont fait dans le bouillonnement des années 70 – quand fleurissaient les ciné-clubs.

 

LE MONDE À AMIENS

Leitmotiv : le partage, la rencontre. « La rencontre des films, des émotions, des auteurs, des spectateurs, énumère Sylviane Fessier, désormais présidente des Journées cinématographiques d’Amiens et ancienne directrice du Régent (rue de Noyon à l’emplacement de l’actuel magasin Hema), devenu Ciné St-Leu (rue Vanmarcke), la salle d’art et essai que dirige l’association soutenue par Amiens Métropole et qui fêtait ses 20 ans ce mois-ci. Si le Festival a apporté quelque chose à cette ville, c’est cette possibilité de rencontres avec le monde entier. » L’anniversaire devait faire l’objet d’une rétrospective. Partie remise, même si « plus que jamais les valeurs qui ont fondé le Fifam, l’ouverture vers l’autre, résonnent en chacun de nous », affirme Annouchka de Andrade, la directrice de l’évènement. Il faudra donc attendre 2021 (lire ci-contre) pour le retour de cet atout « culturel et humain important » du territoire, comme l’observe Alexandre Levaray, qui rédige un ouvrage et une thèse à son sujet. Et lire Ciné Critique pour patienter.

//Jean-Christophe Fouquet

Ciné Critique sur fifam.fr

 

Les dates

• 1972 Lancement de la revue Ciné Critique. Premiers films art
 et essai au Régent.

• 1979 Ébauche des Journées cinématographiques d’Amiens.

• 1980 Premier “vrai” festival.

• 1982 Deuxième édition, à la Maison de la culture. Reprise du Régent par l’association.

• 2000 Le Ciné St-Leu succède au Régent.

 

Compétition maintenue

« Le cinéma, c’est avant tout dans une salle, a réaffirmé l’équipe du Festival. Rien ne remplacera jamais cette émotion partagée. » Pas d’édition virtuelle, donc. Mais afin de soutenir les films, il a été décidé de maintenir la compétition « pour les seuls membres du jury ». Le Fifam se déclinera ensuite « tout au long de l’année 2021 », notamment par des week-ends thématiques. Parmi les invités initialement prévus, Jacques Perrin, Macha Méril et Rachid Bouchareb ont déjà assuré leur présence.