Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le 1er février, les visiteurs pourront se garer sur un nouveau parking, découvrir le vivarium, se restaurer au pavillon bleu. Le zoo d’Amiens Métropole poursuit sa mutation… en attendant les girafes.

Une saison aux dents longues © Sébastien Coquille - Amiens Métropole
Le vivarium hébergera une douzaine d’espèces dont un couple d’alligators de Chine.
© Sébastien Coquille - Amiens Métropole

25.11.2020

JDA 963

Ses portes sont closes mais le parc zoologique est loin d’hiberner. Dans la zone Archipels qui a vu l’arrivée début 2020 des tigres de Sumatra, nouvelles coqueluches des visiteurs, le vivarium s’apprête à accueillir ses pensionnaires.
« Sa livraison aura pris un an de retard. Un délai dû à un problème d’étanchéité puis au confinement », détaille Michael Sørensen, le directeur du zoo.

 

UN COUPLE D’ALLIGATORS
En décembre, un couple d’alligators de Chine – « espèce très rare en France » – emménagera dans ce bâtiment que les visiteurs arpenteront à la réouverture le 1er février. Un délai idéal pour l’acclimatation de ces reptiles sensibles aux changements. Varan, lézards, tortues, grenouilles, serpents… une douzaine d’espèces rejoindront ces enclos vitrés dont la température et la lumière sont régulées par « un système high-tech » qui reproduit les conditions de vie naturelles. L’autre nouveauté de ce zoo en pleine mue sera côté restauration avec l’ouverture du restaurant dans un Pavillon bleu totalement rénové mais aussi un vrai snack au milieu du parc ainsi que des glaces et encas livrés en tuk-tuk dans les allées.

 

LA SAVANE EN 2023
Et la transformation du site se poursuit. Rue du Faubourg-de-Hem, un parking de 95 places est en train d’être aménagé. Il fera face à la future entrée du zoo, sur l’ex-site de Picardie Poids Lourds. « Le début du chantier devrait commencer plus tard que prévu, fin 2021, poursuit Michael Sørensen. Nous avons souhaité que son ouverture coïncide, en 2023, avec celle de la zone Savane voisine qui signera le retour des girafes. » Cette étape « permettra d’accueillir le public dans des conditions optimales, mais aussi les équipes, tout en offrant une meilleure visibilité, pose Pierre Savreux, le vice-président d’Amiens Métropole délégué à la culture et au patrimoine. Il est important de fidéliser et d’attirer de nouveaux visiteurs en innovant ».

 

LE NOMBRE D’ABONNEMENTS EN HAUSSE
Les chiffres de la fréquentation malgré la crise sanitaire en témoignent.
« 138 418 personnes sont venues admirer les nouvelles zones Archipels et Rivages cette saison », note le directeur du zoo. Soit une baisse de 20% par rapport à 2019. Mais le parc a enregistré 7,5 % de recettes supplémentaires et une hausse de ses abonnements annuels : « Preuve que les habitants ont envie de se réapproprier ce site », se réjouit Pierre Savreux. Le 1er février, le tarif de ces pass annuels va d’ailleurs diminuer. Ceux des entrées individuelles augmenteront quant à elles légèrement. Et si la visite doit se faire sous la pluie, un tarif réduit sera appliqué !

//Coline Bergeon

amiens.fr/zoo ou zoo-amiens.fr

 

Le Pavillon bleu devient un restaurant.

Une saison aux dents longues © Sébastien Coquille - Amiens Métropole

© Sébastien Coquille - Amiens Métropole