Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La compétition se déroule les 2 et 3 novembre sous le dôme du Coliseum. Un événement que ne ratera pas la championne d’Europe 2013 Lucie Louette, native d’Amiens et kiné à Bovelles.

Amiens, tatami des championnats de France © Stéphane Bonnet / Fédération française de judo

16.10.2019

JDA 926

Hajime (C’est parti, au judo). Après avoir accueilli les handballeuses françaises, victorieuses de la Turquie sur la route des championnats d’Europe fin septembre, et entre deux matchs de hockey sur glace, la patinoire du Coliseum se transforme cette fois-ci en dojo pour les championnats de France de judo les 2 et 3 novembre confiés à la Ligue de judo des Hauts-de-France. Une adaptation que permet le revêtement isolant et démontable acheté par Amiens Métropole (250 000 €), faisant du Coliseum et de ses 3 000 places le palais de tous les sports. Le roi du judo, lui, ne devrait pas être là. Teddy Riner, dix fois champion du monde, double médaillé d’or olympique et sur une série renversante de 152 victoires d’affilée, emportera son kimono du côté de Perth (Australie). Après une pause entre novembre 2017 et juillet 2019, le géant français doit gagner sa qualification olympique avec des tournois internationaux.

 

« NOTRE VIE EST AXÉE SUR TEDDY »
Autres stars, les championnes du monde tricolores titrées cet été au Japon : Clarisse Agbegnenou (-63 kg et quatre titres mondiaux), Madeleine Malonga (-78 kg et originaire de Chambly) et Marie-Ève Gahié (-70 kg). Elles seront toutes les trois présentes à Amiens, pas en compétition, mais pour une mise à l’honneur : « Les années olympiques sont compliquées », justifie Lucie Louette, originaire de Flesselles, qui fut la plus jeune championne de France à 18 ans. Celle qui ouvrira prochainement son cabinet de kiné à Bovelles est heureuse de retrouver dans sa ville natale la famille du judo et « Mado (Malonga, ndlr). On doit être fiers, c’est une Picarde ». Ses deux grossesses après l’arrêt de sa carrière fin 2016 ont tenu la championne d’Europe 2013 des moins de 78 kg et quintuple championne de France loin des tatamis. Quoique. Avec son mari, Nico Kanning, ils entraînent du côté d’Airaines. Enfin, ça, c’est quand Nico n’est pas dans la valise de Teddy Riner. Car monsieur est le partenaire d’entraînement de la personnalité préférée des Français. Un métier pas facile puisque le colosse l’envoie 60 fois par terre par entraînement ! Lucie en sourit : « Notre vie est axée sur Teddy. Nico est plus souvent avec lui qu’avec moi ! ».

//Antoine Caux

Championnats de France de judo, les 2 et 3 novembre, de 8h30 à 19h, au Coliseum
hautsdefrancejudo.fr

 

700 enfants avec les champions

En préambule aux championnats de France, les jeunes judokas de la région sont invités à s’entraîner le 30 octobre au gymnase des Quatre-Chênes avec la championne du monde Madeleine Malonga et Axel Clerget, troisième des Mondiaux. La régionale de l’étape Lucie Louette a demandé à la Fédération d’en être, elle qui conserve encore sa ceinture verte dédicacée quand, gamine, elle avait participé à ces mercredis de l’équipe de France.