Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Amiens, ville labellisée Ramsar pour la protection de ses zones humides

Brigitte Fouré, Maire d’Amiens a reçu officiellement le label de ville en zone humide accréditée par Ramsar pour sa politique de préservation de la Vallée de la Somme.
Brigitte Fouré, Maire d’Amiens a reçu officiellement le label de ville en zone humide accréditée par Ramsar pour sa politique de préservation de la Vallée de la Somme.

25.10.2018

Sous le thème « des zones humides pour un avenir urbain durable », cette convention réunit plus de 1000 délégués représentant les Etats, des institutions intergouvernementale et organisations non-gouvernementales (ONG), des universitaires qui échangent leur expérience sur la protection des zones humides, un des écosystèmes les plus divers et les plus productifs, mais qui continuent d’être dégradés et convertis à d’autres usages.

 

Parmi les atouts et les richesses d’Amiens, le fleuve Somme, et plus largement les milieux humides occupent une place essentielle. Brigitte Fouré a présenté devant les conférenciers la politique de la ville d’Amiens et d’Amiens Métropole en matière de protection des zones humides tout en les ouvrant au public tels Le Marais des Trois Vaches (33 ha), Le Parc Saint-Pierre (22 ha), le parc de la Hotoie (3,4 ha), le parc Bonvalet (4,5 ha), l’étang de la résidence Bonvalet (4,5), le Petit Marais (13 ha), le parc Nisso Pelossof, les douves de la Citadelle et bien sûr les hortillonnages avec ses 300 ha.

 

Le parc Saint Pierre  © Le parc Saint Pierre

 

Préserver, sauvegarder et valoriser les milieux humides de la ville et plus largement du territoire d’Amiens Métropole est une priorité des élus. C’est aussi un atout qui peut permettre de développer des usages sociaux et des activités économiques.

 

La Convention de Ramsar, relative aux zones humides d'importance internationale, adoptée le 2 février 1971 sous l’égide de l’UNESCO, vise à enrayer leur dégradation ou disparition, en reconnaissant leurs fonctions écologiques ainsi que leur valeur économique, culturelle, scientifique et récréative. La labellisation au titre de Ramsar, éloignée de l’idée d’imposer un cadre réglementaire contraignant pour les collectivités, constitue davantage un engagement moral et volontaire de préserver et de valoriser notre patrimoine naturel.
À l’image de la Baie de Somme labellisée dans les années 1990, en complément du projet de labellisation de la vallée de la Somme, Brigitte Fouré affirme la volonté des tous les élus d’Amiens et Amiens Métropole de faire reconnaître la ville d’Amiens comme une zone humide d’importance internationale grâce au label Ramsar :

« Par cette reconnaissance, nous donnons une nouvelle ampleur à une démarche globale qui protège les paysages, le climat et les espèces. Nous choisissons d’entrer dans un processus de gestion harmonieuse et volontaire entre les différentes activités. » Brigitte Fouré, maire d'Amiens.

 

Plusieurs fois reconnue par l’UNESCO notamment pour sa cathédrale et maintenant pour ses marais et étangs, la complémentarité de deux offres une perspective d’attractivité exceptionnelle et unique : Amiens naturellement !

communiqué de presse