Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Surprenant leader des play-offs pour la montée en Ligue B, l’AMVB avance serein, sans vouloir griller les étapes. Quitte à refuser l’accession.

Amiens, volley-pôle © Laurent Rousselin – Amiens Métropole

03.04.2019

JDA 909

Voilà le sport de salle qui marche cette saison dans l’agglomération. En basket, Longueau traîne en queue de classement de N2. En hand, l’APH n’a pas enchaîné une deuxième qualification en play-offs. La dynamique est chez les volleyeurs de l’Amiens Métropole Volleyball, leaders après cinq journées sur dix des play-offs d’accession en Ligue B (2e division). Une réussite qui a fait se délocaliser l’équipe d’Ali Nouaour du gymnase La Paix du quartier d’Amiens nord vers le plus fastueux Coliseum. « Il y a du monde, ça fait parler de Volley-ball nous et du volley », apprécie l’entraîneur souvent marqué par la malchance entre incendie de l’antre du club Jean-Bouin en 2016 et relégations sur tapis vert par le passé…

 

BÉNÉVOLAT ET JEUNES FORMÉS AU CLUB
Arrivé par la petite porte en Élite il y a trois ans, l’AMVB a depuis montré qu’il y avait sa place. Voire qu’il s’y trouvait à l’étroit. La Ligue B lui tend les bras. Mais financièrement, le jeu n’en vaut peut-être pas la chandelle. « Nous devons d’abord nous structurer, le club repose encore trop sur le bénévolat », reconnaît Ahmed Nouaour, frangin d’Ali qui assure le secrétariat avec son épouse. Si le club a trois joueurs sous contrat professionnel aujourd’hui (les Camerounais Ahled Awal, Didier Sali Hilé et Steeve Boyomo), leur nombre devrait passer à 8 en Ligue B, plus un entraîneur à temps plein… « On ne se prend pas la tête », assure Ahmed Nouaour, fier que l’équipe Élite ait intégré cinq jeunes formés au club.

//Antoine Caux

Amiens / Conflans, le 13 avril, à 20h au Coliseum

7e journée des play-offs d’Élite