Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Nuits d’artistes, sa société, remplit les zéniths, d’ici et d’ailleurs. Pourtant, malgré son style flamboyant, Armande Parra cultive davantage la simplicité que le strass et paillettes.

Armande Parra, celle qui retient les nuits © Laurent Rousselin – Amiens Métropole
« Être retenue parmi 40 000 entreprises, cela fait plaisir ! »
© Laurent Rousselin – Amiens Métropole

20.01.2016

JDA 784

Pour entrer dans le blanc bureau d’Armande Parra, il faut ouvrir une petite barrière en bois. De l’autre côté se trouve Joy, un yorkshire de deux ans bondissants. Car il y a de la place pour lui au sein de ces locaux achetés en 2005 à Longueau pour Nuits d’artistes. Créée en 1993, cette société que dirige Armande Parra est ce qu’on appelle un “tourneur” : elle fait venir des stars du show-biz dans des salles comme le Zénith. Et si elle a connu des hauts et des bas, en 2015, elle frise les 13 M€ de chiffre d’affaires, programme environ 220 dates à l’année, dont 60 % en Picardie, et compte une dizaine de collaborateurs.

 

« REPÉRER DE NOUVEAUX ARTISTES »
Pour faire tourner son entreprise, Armande Parra passe beaucoup de temps dans son bureau. Y trône une TV murale, blanche également. « Cela me permet de me tenir au courant, de repérer de nouveaux artistes, de voir des extraits de spectacles », justifie-t-elle. Car si sa fille Lou, 17 printemps, reste la passion première de cette native d’Arles au léger accent, le boulot la prend beaucoup. Et ce depuis ses débuts dans l’hôtellerie, où elle a vite grimpé les échelons. Puis sont venus Amiens et Nuits d’artistes : « Une opportunité », résume-t-elle. Celle de faire tourner des pointures. Comme récemment Johnny Hallyday. Puis bientôt le Jamel Comedy Club, Michel Drucker ou les Bodin’s, un coup de cœur. En attendant Michel Polnareff en novembre. Du lourd. Nuit d’artistes met parfois en vente les billets plus de deux ans avant les dates de spectacles. Il faut du temps, et de la trésorerie, pour remplir les 6 000 places d’un Zénith.

 

UN ZÉNITH TRÈS ATTENDU
Cet équipement, Armande Parra se souvient l’avoir accueilli avec soulagement en 2008 : « À côté de Mégacité, qui demandait une semaine de travail pour l’agencement, je me suis dit “les vacances arrivent !” ». La société travaillait déjà avec celui de Lille : « J’ai réalisé la fusion des régions en 2007 », plaisante celle dont la boîte essaime jusqu’à Lyon. Une réussite qui lui a valu d’être lauréate du palmarès Women Equity 2015, distinguant les 50 PME les plus performantes dirigées par des femmes. « Être retenue parmi 40 000 entreprises, cela fait plaisir ! » commente-t-elle. Sobrement, comme toujours pour cette entrepreneuse à l’esprit aventurier qui aime peu parler d’elle, mais beaucoup de son travail.

//Jean-Christophe Fouquet