Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Bleu de Cocagne, l'engagement récompensé

L’association amiénoise Bleu de Cocagne vient d’être primée pour son action en faveur de la sauvegarde du patrimoine textile local.

Bleu de Cocagne, l'engagement récompensé © Laurent Rousselin-Amiens Métropole

20.12.2017

JDA 861

Ils avaient bien préparé leur dossier. Philippe Choquart, ancien de chez Saint Frères et Cosserat et adhérent à Bleu de Cocagne, et Anne Lequai, secrétaire de cette association amiénoise, sont arrivés en tête du concours Retraite et Bénévolat 2017. Ce concours, organisé par la Carsat Nord-Picardie, valorise l’engagement des bénévoles dans la vie associative. « Cela signifie que notre travail se démarque et qu’il intéresse, apprécie Philippe Dessaint, président de l’association. Depuis vingt ans, nous œuvrons à la sauvegarde de notre patrimoine textile et à la transmission des savoir-faire, avec notre programme de remise en marche de la machine à imprimer la toile de Jouy. »

 

L’HISTOIRE DU TISSAGE

Bleu de Cocagne compte une quarantaine d’adhérents dont les plus actifs se retrouvent chaque mardi dans les anciens ateliers de Cosserat pour remettre en état du matériel. Plusieurs métiers à tisser ont été retrouvés et restaurés par les mains expertes de ces passionnés du textile picard et de son patrimoine. Ils ont notamment un métier à tisser des anciens établissements de Raymond Dewas comportant l’invention de lances pour métier sans navette. « Il s’agit d’un brevet de 1937, une première dans l’histoire du tissage, précise Philippe Dessaint. Nous avons eu beaucoup d’inventeurs à Amiens. Il nous faut retrouver la paternité de ces inventions. » Ce prix, qui avait motivé 62 candidatures, s’accompagne d’un chèque de 4 000 €. Une somme qui devrait leur permettre d’accélérer leurs recherches.

//Kaltoume Dourouri