Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Bodmer et Jallet tirent leur révérence

Figures de la ligue 1, Mathieu Bodmer, 37 ans, et Christophe Jallet, 36 ans, mettent en même temps un terme à leur carrière au moment où Amiens bascule en ligue 2.

Bodmer et Jallet tirent leur révérence © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

01.07.2020

JDA 950

Ce sont sans doute les plus beaux CV du foot français à avoir porté les couleurs de l’ASC. D’un côté Mathieu Bodmer, vingt ans de carrière dont dix-huit dans l’élite, et deux titres de champions de France avec Lyon (2008) puis Paris (2013). De l’autre, Christophe Jallet, deux couronnes aussi – dont une en commun – avec le PSG (2013 et 2014) auxquelles s’ajoutent seize sélections et même un but en Bleu. Bodmer avait été la première recrue amiénoise version Ligue 1 en 2017, le premier grand nom. L’arrivée de Jallet, l’été dernier, confirmait que l’ASC avait bien changé d’ère même s’il n’avait plus ses mobylettes dans les jambes. Triste épilogue, donc, que l’année des retrouvailles de ces deux papys faisant de la résistance se solde par la relégation. À l’heure des regrets, puisque ces deux grands professionnels, impeccables devant un micro, n’auront finalement pas fait basculer l’équipe dans une autre dimension, on se souviendra des soirs heureux comme de ce 13 septembre 2019 où les deux marquaient face à Lyon, leur ancien club commun, pour arracher le nul (2-2). La Ligue 2 semblait si loin.

Bodmer et Jallet tirent leur révérence © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

//Antoine Caux

 

Gurtner : encore la flamme, chiche !

Le gardien alsacien Régis Gurtner, chouchou de La Licorne, prolonge jusqu’en 2023 avec Amiens malgré la relégation en Ligue 2. Un ouf de soulagement pour ceux qui suivent le club et qui auraient vraiment vu une page se tourner en cas de départ. Arrivé en 2015 et en National, Régis Gurtner, 33 ans, a disputé 175 matchs avec l’ASC.

 

Match retour au Conseil d’État

L’ASC a de nouveau déposé un recours en référé auprès du Conseil d’État pour contester la décision de la Ligue de football professionnel refusant une Ligue 1 à 22 équipes, ce qui aurait permis à Amiens d’y conserver sa place. Le 9 juin, le Conseil d’État, saisi par l’ASC et le Toulouse FC (respectivement19e et 20e à l’arrêt de la compétition à l’issue de la 28e journée sur 38), avait « enjoint » la LFP à réexaminer le format de la saison 2020/2021 et tirer les conséquences quant aux relégations des deux clubs. La LFP dit avoir mis en conformité ses textes mais a maintenu la Ligue 1 à 20, décision aussi votée par la Fédération française le 26 juin. « La LFP a présenté des informations biaisées et partiales […] avec pour seul but de convaincre […] qu’une Ligue 1 à 22 était impossible », écrit le club amiénois dans un communiqué qui parle « d’acharnement ».