Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Dans la foulée du confinement, la canicule de la mi-août a renforcé l’assiduité des seniors aux dispositifs d’écoute et d’accompagnement de la Ville d’Amiens et de son CCAS.

Canicule : bien entourés, bien hydratés © Sébastien Coquille - Amiens Métropole
Le brumisateur installé rue Dusevel a rafraîchi 350 personnes chaque jour pendant la canicule.
© Sébastien Coquille - Amiens Métropole

02.09.2020

JDA 953

Avec des températures autour des 38 °C, il fallait prendre ses précautions la semaine du 15 août. Pendant la canicule, la Maison prévention santé de la Ville d’Amiens a ainsi distribué gratuitement des conseils et de l’eau (plus de 210 litres d’eau plate, pétillante ou citronnée) place Gambetta et devant ses portes, rue Dusevel. Le cyclo-santé s’est aussi transformé en brumisateur : quelque 350 personnes ont pu s’y ressourcer chaque après-midi. Parallèlement, le CCAS a distribué aux seniors amiénois 4 200 brumisateurs « rechargeables à l’eau courante, donc plus écologiques », comme les décrit Mathilde Roy, adjointe au maire déléguée au Pacte pour le bien vivre et à l’accessibilité.

 

MAINTENIR UN LIEN
Ces 4 200 brumisateurs correspondent au nombre d’inscrits au registre des personnes fragiles grâce au numéro Vert Écoute seniors. Et donc au dispositif “Un été bien entouré”. Ce registre a plus que doublé cet été, avec 2 400 nouveaux contacts. Des infos sont envoyées par SMS ou message vocal en cas d’alerte. « Voisinage, aides-soignants, portage de repas, associations… Tout le monde s’est aussi mobilisé pendant le confinement pour maintenir un lien avec les personnes, ajoute l’élue. Cela continue, dans le respect des gestes barrières. 583 visites à domicile hors soins/repas ont été faites depuis juin par le CCAS et des bénévoles, et 1 460 places d’animations ont été proposées. » Depuis la crise sanitaire, la collectivité a remarqué un « élan de solidarité », salue Catherine Girard, directrice du CCAS. Lequel s’est poursuivi mi-août, tels les agents des centres de loisirs fermés venus renforcer les équipes d’appels téléphoniques. 
« Il y a une prise de conscience, conclut Mathilde Roy. Il faut lutter contre la  solitude ! ».

//Jean-Christophe Fouquet

 

N° Vert Écoute seniors : 0 800 60 50 00