Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Les amendes sont désormais gérées par les collectivités qui en fixent le prix et en perçoivent les recettes. Détails des nouveautés à Amiens où, bonne nouvelle, leur montant n’augmente pas.

Ce qui change au 1er janvier © Laurent Rousselin-Amiens Métropole

20.12.2017

JDA 861

1 / NE DITES PLUS PV

À partir du 1er janvier, la dépénalisation du stationnement entre vigueur. C’est-à-dire que le stationnement payant de véhicules ne relève plus d’un régime de police administrative mais prend la forme d’une redevance d’occupation du domaine public. On ne parle plus de PV mais d’un forfait de poststationnement réglé à la ville.

 

2 / LA PRUNE RESTE À 17 €

Si dans d’autres villes le prix s’envole, Amiens le maintient à 17 €. Pas de changement non plus pour le tarif horaire jusqu’à une heure et demie de stationnement (2,10 €). En revanche, passée cette heure et demie, la grille tarifaire grimpe jusqu’à 17 € pour deux heures, correspondant ainsi au montant de l’amende.

 

3 / UN TICKET BIENTÔT DÉMATÉRIALISÉ

Au 1er janvier, pas de changement pour l’automobiliste : il s’acquitte d’un ticket à l’horodateur et le pose sur le tableau de bord. Mais grande nouveauté en mars : le ticket est dématérialisé. Il faudra entrer son numéro de plaque à l’horodateur. Les agents municipaux scanneront chaque plaque pour vérifier la validité du paiement.

 

4 / PAYER VIA SON SMARTPHONE

Au printemps, il sera possible de payer son stationnement grâce à une application sur son smartphone en entrant sa plaque d’immatriculation. Très pratique pour rajouter du temps à distance si le shopping se prolonge ou si le coiffeur a du retard.

 

5 / L’AMENDE ENCORE À LA MAISON

En cas d’infraction, le numéro de la plaque est transmis à l’Agence nationale de traitement automatisé des infractions (Antai) qui recherche le propriétaire et lui envoie l’avis. Comme avant.

 

6 /UN RECOURS POSSIBLE

Deux agents de la collectivité vont désormais se consacrer aux recours. Sur les 40 000 PV constatés par an, on totalise environ 2 000 recours.

 

7 / DES RECETTES POUR LE BUS ET LE VÉLO

Les recettes sont perçues par la ville. Chaque fin d’année, le conseil municipal définit la somme reversée à la Métropole. Une somme dévolue à la politique en faveur des transports en commun non polluant ou du vélo.

 //Antoine Caux

 

LE CHIFFRE 11 900

Soit le nombre de places de stationnement payant recensées à Amiens, dont 1 400 places en centre- ville (900 courtes durées, 500 moyennes durées), 4 500 en stationnement payant résidentiel et 6 000 en parking souterrain, sur un total de 70 000.