Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Emmanuelle Picart propose des solutions écolos pour
 les femmes atteintes de cancer. Et valorise les cheveux coupés. 

Coiffeuse engagée  © Laurent Rousselin / Amiens Métropole
Emmanuelle Picart récolte les cheveux coupés pour l’association Coiffeurs justes qui les utilise pour dépolluer les océans.
© Laurent Rousselin / Amiens Métropole

22.01.2020

JDA 936

Solidarité et écologie. Deux valeurs pas forcément associées à la coiffure. Mais Emmanuelle Picart ne se contente pas de maîtriser ses ciseaux. Cette Amiénoise, installée rue Saint-Maurice depuis vingt-cinq ans, est l’une des rares à proposer des prothèses capillaires post-cancer. « Dans un processus de guérison, rester coquette participe à l’estime de soi », appuie-t-elle. Depuis 2012, elle accompagne les femmes et mûrit une réflexion sur la protection de l’environnement, « notamment pour les cosmétiques ». De mèche avec La Savonnerie des Hauts-de-France à Salouël (lire ici l’article du JDA #895), elle a créé Em & vous, un savon 100 % naturel. « Les 200 premiers pains commercialisés dans mon salon depuis avril sont tous partis. 5 % de la vente des articles de cette marque (vêtements en coton bio, accessoires, parfums, ndlr) sont reversées au Centre S’time (lire ici l’article du JDA #926, ndlr). » En gestation : utiliser les « remèdes de grand-mère » pour concocter des produits naturels.

 

« DES VERTUS ISOLANTES »

Emmanuelle Picart soutient aussi l’association Solid’Hair. « Les coupes de plus de 25 centimètres de cheveux sont envoyées pour fabriquer des perruques. Je donne l’argent récupéré à mes clientes qui n’ont pas les moyens de s’acheter une prothèse. Ça peut coûter plus de 300 €. Une dizaine en a déjà profité. » L’Amiénoise s’implique également auprès de Coiffeurs justes. L’association dispose les cheveux recyclés dans des sacs pour nettoyer les eaux des hydrocarbures. « J’ai deux mois de coupes à leur envoyer. Cela représente 6 kg. Les cheveux possèdent aussi des vertus isolante et fertilisante. » Pour l’heure, la coiffeuse se forme à la coloration végétale. Et n’a pas fini de saisir l’occasion aux cheveux.

//Ingrid Lemaire