Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’offre d’accueil des tout-petits s’étoffe dans les communes 
de la Métropole. Dernières nées : deux maisons d’assistantes maternelles à Allonville et Sains-en-Amiénois et une crèche à Camon. 

Comme à la maison © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
En février, Aude Bellais et Anouck Mingozzi ont ouvert la Maison Calisson (photo), rue des Auges, à Allonville.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

03.10.2018

JDA 889

À Sains-en-Amiénois, Allonville et Camon, deux structures associatives et une crèche privée proposent depuis peu un accueil aux petits oignons. En février, Aude Bellais et Anouck Mingozzi ont ouvert la Maison Calisson (photo), rue des Auges, à Allonville. Ces professionnelles, fortes d’expérience en crèche et en tant qu’assistante maternelle à domicile, ont joint leurs savoir-faire pour animer ce lieu « aussi fonctionnel qu’une crèche » mais plus intime, conçu pour 8 enfants de 2 mois et demi à 3 ans. L’aménagement de ce cocon a été pensé « en collaboration avec le propriétaire de la maison », confie Aude. Revêtement adapté, couleurs chaleureuses, espaces sécurisés, chambres, salle de motricité et jeux, jardin... tout y est charmant. Bientôt rejointes par une troisième assistante maternelle, elles développeront davantage leurs activités.

CRÉER DU LIEN

« En ce moment on travaille autour de l’automne, poursuit Aude. On profite aussi du parc de jeux ainsi que des jardins que nous ouvrent certains habitants de la commune. » Une façon d’éveiller à la nature et de créer du lien. « Les parents nous fournissent le déjeuner mais nous envisageons de préparer sur place des repas bios, comme nous le faisons déjà pour le goûter. »

RÉPONDRE À LA DEMANDE

Même approche à L’Île aux enfants, chemin du Petit-Bois, à Sains-en-Amiénois. Depuis le 3 septembre, cette maison de 200 m2 reçoit les enfants jusqu’à 6 ans : « Douze maximum mais il reste des places », précise Barbara Tattegrain, ancienne auxiliaire de puériculture à l’hôpital, à l’origine de ce projet. De l’accueil des tout-petits au périscolaire, trois professionnelles encadrent les bambins, proposent des sorties dans la commune et ailleurs : zoo, Ferme d’antan... « Nous ferons venir aussi des intervenants en musique et baby gym », indique Barbara. Cette maison d’assistantes maternelles complète l’offre de la commune qui compte déjà une crèche associative mais ouvre ses portes, comme Calisson, aux familles venues de l’extérieur. Idem pour la crèche privée qui depuis un mois a réinvesti l’ancien centre médico-social, place des Libertés, à Camon. « Il y avait un réel besoin dans ce secteur malgré la présence d’une crèche municipale, appuie Mélanie Silvert, la directrice Somme d’Happy Zou. Certaines familles sont prêtes à faire un détour par la rocade pour nous confier leurs enfants. » Ici encore l’accompagnement se veut personnalisé et familial avec trois professionnelles pour dix tout-petits, un jardin, une salle d’activités de 50 m2, deux chambres, des repas livrés chaque jour... Happy Zou, qui possède déjà une structure rue Laurendeau à Amiens, s’implantera également rue des Cordeliers fin octobre et route d’Abbeville en janvier.

//Coline Bergeon

 

Maison Calisson : 03 22 43 71 61

L’Île aux enfants : 09 54 00 82 09

Happy Zou : 06 47 57 33 83