Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le PSG débarque à la Licorne avec ses étoiles et son kiné  vedette : l’amiénois Frédéric Mankowski, champion du monde 1998 et vainqueur de la coupe d’Afrique des nations avec l’Algérie en 2019.

Comme une star de kiné © PSG
Aussitôt nommé au PSG en juillet, Fréderic Mankowski (à gauche) a repéré les dates des matchs contre Amiens. « L’ASC a sa place en Ligue 1 », dit-il.
© PSG

12.02.2020

JDA 939

Dans la famille Mankowski, il y avait Jean, le père, joueur et entraîneur d’Amiens à la fin des années 1950. Il y a Pierre, le fils aîné, adjoint de Domenech chez les Bleus en 2006, sélectionneur des moins de 20 ans champions du monde en 2013 après une décennie 1980 où il a porté les couleurs de l’ASC et emmené Caen jusqu‘en D1 en tant qu’entraîneur. Et puis il y a Frédéric, son cadet. Lui aussi a grandi près de Moulonguet, « la poussette au bord du terrain », dit-il. Jean est décédé à 38 ans en 1966 quand Frédéric n’en avait que 6, ça n’a rien changé au destin : « J’ai baigné dans le foot ». Il en fut même un espoir. À l’ASC évidemment : championnat de France amateur, un peu de D2 sous les ordres de Claude Leroy en 1980 : « C’était ma dernière année d’étudiant, j’étais joueur et kiné de l’équipe ! ». Le coach suivant tranchera : «Gaby Desmenez était entraîneur-joueur et quand il a annoncé qu’il se concentrait sur son poste de coach, il m’a dit : “Tu devrais être kiné” ». Le rôle change, l’adrénaline demeure. « Elle vient du défi de rétablir un joueur le plus vite possible, explique-t-il. Sur le banc, j’ai un œil clinique. » Attentif, « car visualiser le scénario de la blessure nous aide à comprendre ».

 

« J’ADORE CE MILIEU »
Frédéric Mankowski officiera vingt ans comme kiné de l’ASC. Jusqu’en 2000. Pendant toutes ces années, il a aussi son cabinet en ville. Et gravit parallèlement les échelons des équipes de France. Jusqu’à devenir le kiné des Bleus pendant quatorze ans. Il chouchoute les cuisses de Zidane ou Deschamps, partage avec eux les confidences et les titres de champion du monde 1998 et d’Europe 2000. Suivront onze années au RC Lens, kiné à temps plein. Puis une expérience au Qatar. L’an dernier, il avait repris un rythme normal et un cabinet à Amiens où vivent trois de ses cinq fils. Mais il a replongé en suivant l’Algérie future vainqueur de la Coupe d’Afrique des nations. « J’adore ce milieu », justifie-t-il. Dans la foulée, le PSG, qui ne fait plus l’économie de se passer des meilleurs, jette son dévolu sur lui. Une reconnaissance ? « Non, un nouveau challenge. » Et entre ses mains de nouvelles stars qui, avant d’aller à Dortmund en Ligue des Champions, passent par un Amiens mal en points.

 

//Antoine Caux

Amiens / Paris SG
Le 15 février, à 17h30
À La Licorne (25e journée de L1)