Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Chés Cabotans d’Amiens bousculent leur programmation pour rendre hommage à Françoise Rose-Auvet, qui les dirigea et anima Sandrine pendant près de cinquante ans.

Comment lui dire “adé” © Chés Cabotans d'Amiens
Françoise Rose et son mari Jacques Auvet, à la fin des années 70.
© Chés Cabotans d'Amiens

30.01.2019

JDA 902

Le 3 février, picardisants de la Somme, de l’Aisne et du Pas-de-Calais, « artistes connus ou simples civils » honoreront la mémoire de Françoise Rose-Auvet, décédée brutalement la veille de Noël. « Ce sera le jour de la Saint-Blaise, l’ami de Lafleur et Sandrine », sourit Françoise Desmaret, à l’initiative de cet événement. Idéal donc pour dire “adé” à celle qui pendant cinq décennies fut la gardienne des cabotans, ces marionnettes à tringle et à fils, héros du folklore picard. C’est dans leur fief du quartier Saint-Leu, leur théâtre ouvert en 1997, qu’une vingtaine d’écrivains, conteurs, comédiens, chanteurs monteront sur scène pour célébrer notre patrimoine culturel.

 

FAIRE VIVRE LE THÉÂTRE
Une façon de saluer le travail mené par Jacques Auvet et sa femme Françoise Rose. Institutrice de profession, elle fut formée dans les années 60 par Maurice Domon, père de la troupe Chés Cabotans d’Amiens, et lui succéda à la direction de 1969 à 2016, tout en animant Sandrine. Françoise Desmaret, présidente de l’association Le Tchot Souper, ouvrira cet hommage organisé par Chés Cabotans en partenariat avec l'Agence régionale de la langue picarde par « un appel à faire vivre ce théâtre pour lequel Françoise Rose s’est battue ». Les marionnettistes des Cabotans, dont sa sœur Marie-Astrid Lalo, lui emboîteront le pas. Puis résonneront entre autres les  chansons Ch’Lafleur, Ch’Barnum ou encore La Soupe à cailloux tout comme les mots du poète Édouard David (1863-1932) dit Tchot Doère, auteur du répertoire de nos pantins. Une veillée enjouée qui ne saurait s’achever sans une bouffonnerie emmenée par Lafleur et ses comparses, un peu orphelins certes mais entre de bonnes mains.

//Coline Bergeon

Hommage à Françoise Rose-Auvet, le 3 février, à 15h, au Théâtre Chés Cabotans (31, rue Édouard-David) Gratuit sur réservation uniquement : 03 22 22 30 90 ou sur ches-cabotans-damiens.com