Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Jean-Louis Crimon expose ses photographies et offre une lecture de son ouvrage Je me souviens d’Amiens à la bibliothèque Louis-Aragon.

Crimon, l’image et le son © Jean-Louis Crimon

18.09.2019

JDA 922

Pas de retraite pour le journaliste amiénois Jean-Louis Crimon. En cette rentrée, l’ex-prof de philo et homme de radio baroudeur publie un nouvel ouvrage, L’Hortillon des mots. Mais son travail photographique et littéraire fait aussi l’objet d’un joli coup de projecteur à la bibliothèque Louis-Aragon. « Je n’aurais jamais pensé exposer dans ce lieu que je fréquentais étudiant », avoue-t-il. Jusqu’à fin septembre, une cinquantaine de clichés pris entre 1969 et 2019 et répartis en deux expositions dévoile son goût pour ce média qui fut toujours pour lui « une façon d’écrire sans passer par les mots ».

 

HOMMAGE AU PÈRE
La première expo met en lumière les Balayeurs de tous les pays, hommage à son père jardinier et à « ce geste esthétique » répété par des hommes et des femmes auxquels on ne prête pas attention. Sa série Crimages (contraction de Crimon et images) témoigne, elle, de son amour pour notre cité picarde – « celle de tous les départs et de tous les retours » –, encensée aussi dans son livre Je me souviens d’Amiens (JDA #841). Paru en 2017, ce clin d’œil à Georges Perec et Joe Brainard réunit 480 de ses souvenirs. Une vision personnelle et patrimoniale de la ville que l’auteur lira le 21 septembre accompagné par trois musiciennes. Dédicaces à la clef.

//Coline Bergeon

Lecture musicale Je me souviens d’Amiens, le 21 septembre, de 16h à 18h, et exposition
Photographies jusqu’au 30 septembre à la bibliothèque Louis-Aragon – Entrée libre