Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Du 16 au 26 mars, Amiens Tout-monde promet un voyage dans l’interpénétration des cultures. Éclairages avec Laurent Dréano, directeur de la MCA. 

« Décloisonner les arts » 1 © Cécile Martini
Le 19 mars, place à la danse avec D’Est en Ouest, de Melbourne à Vancouver, de Josette Baïz.
© Cécile Martini

11.03.2020

JDA 941

JDA : Pourquoi Amiens Tout-monde ?

 

« Décloisonner les arts » 3 © Noémie Laval

© Noémie Laval

 

  Laurent Dréano : Le Tout-monde est un concept d’Édouard Glissant (1928- 2011, ndlr). Sa pensée questionne l’imbrication des cultures et du métissage comme forme d’émancipation. Cette philosophie caractérise Amiens Tout-monde qui montre la vitalité des échanges, explore les contrées, les peuples et décloisonne les arts. Ce festival embarque la Maison du théâtre, le Printemps des poètes, les centres culturels Picasso, Léo-Lagrange et Jacques-Tati. Et avec le Safran, nous avons travaillé sur des propositions communes.

 

Le jazz est notamment célébré...

Le jazz est par essence la musique de l’émancipation. En France, la Maison de la culture est la seule structure du genre à posséder son label et à sortir jusqu’à cinq opus par an. Sous le Label bleu, on retrouvera deux noms : Jî Dru, premier artiste amiénois à signer chez nous, accompagné de la voix envoûtante de Sandra Nkaké. Quant au tromboniste Daniel Zimmerman, il viendra avec son quartet.

 

Que signifient les rendez-vous Campus ?

Depuis deux ans, la MCA développe le programme Campus avec Le Phénix de Valenciennes. Nous accompagnons les jeunes talents dans la création, la production, les résidences... Ce soutien a permis à Stanislas Roquette d’affiner son récital poétique, Nous sommes un poème, qui sera également joué cet été à Avignon. Nous suivons Yuval Rozman et Hugues Duchêne, présents aussi à cet Amiens Tout-monde. Notre credo ? Que les artistes habitent cette Maison.

//Propos recueillis par Ingrid Lemaire

 

Amiens Tout-monde, du 16 au 26 mars


Programme complet sur maisondelaculture-amiens.com

03 22 97 79 77

 

« Décloisonner les arts » 2 © Bouchra Jarrar

Sur scène le 20 mars, la délicate et poétique Keren Ann.

© Bouchra Jarrar

 

L’amour écartelé

La pièce Tous des oiseaux s’annonce comme l’événement de ce festival. « C’est la première fois que le metteur en scène Wajdi Mouawad vient à Amiens, se réjouit Laurent Dréano, directeur de la Maison de la culture. Il se positionne parmi les grands artistes d’aujourd’hui. Cette fresque unique et forte en hébreu, allemand, anglais et arabe, surtitré en français, raconte l’histoire d’une famille déchirée. Le rôle de la Maison de 
la culture est de présenter de grandes œuvres comme celle-ci. » Depuis
 sa première représentation en 2017, 
ce spectacle parcourt le monde et a obtenu le Grand prix de l’Association professionnelle de la critique de théâtre, de musique et de danse.

Tous des oiseaux, de Wajdi Mouawad, les 24 et 25 mars, à 19h30

 

« Décloisonner les arts » 4 © Simon Gosselin

© Simon Gosselin