Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Coulées de boues, maisons inondées : une vingtaine d’habitations du nord de Cardonnette ont subi les foudres de l’orage du 22 mai. Cinq jours plus tard, c’était au tour de Pont-de-Metz. Entre autres...

Des communes en plein déluge © D.R.
Cardonnette fut la plus touchée par la semaine d’intempéries.
© D.R.

30.05.2018

JDA 879

Le 25 mai, Cardonnette pansait ses plaies. Rue de Lorraine, la plus touchée par l’orage du 22 mai, tous les riverains étaient de sortie – ainsi que leur mobilier, trempé ou détruit. Et on remplissait les bennes fournies par Amiens Métropole, dont les services sont intervenus pour curer et vidanger aux côtés des pompiers. Récit d’une habitante : « En quatre minutes, l’eau a rempli le sous-sol. Une voiture a chevauché une autre et cogné le plafond. Là, on ne sait plus où donner de la tête. Des voisins pleurent. C’est la folie ». Au lendemain du décès de son maire, Cardonnette était dans la tourmente. « Une montée des eaux fulgurante, des gens traumatisés, rapportent les élus. Heureusement, les dégâts sont restés matériels. Les voisins ont fait preuve de courage et d’entraide. »

L’ÉCOLE DE PONT-DE-METZ TOUCHÉE

Cardonnette n’était pas la seule commune concernée. « Chez nous, huit maisons ont été touchées, relate Joël Delrue, maire d’Allonville. Mais ce n’est pas monté si haut. » Bertangles et Camon (cette fois le 24) ont aussi été légèrement inondées. Puis ce que craignaient les Cardonnettois est arrivé : l’orage est revenu le 27. Avec une dizaine de logements dans l’eau, de nouveau. Le prolongement de la crise. Mais cette fois, c’est surtout Pont-de-Metz qui a connu un déluge d’eau et de boue : intervention des pompiers et de la police, agents communaux et élus sur la brèche dans la nuit, routes barrées, aide aux aurores d’Amiens Métropole avec aspireuse et lessiveuses : « Seuls, nous ne nous en serions pas sortis, remerciait le lendemain le maire, Loïc Bulant, en faisant l’état des lieux, bottes aux pieds. L’école et le centre de loisirs ont été envahis par la boue. Une vingtaine de maisons ont été atteintes, dont certaines jusqu’à hauteur des tables ». Après avoir visité Cardonnette le 24 mai, Alain Gest, président d’Amiens Métropole, est venu confirmer son soutien le 28 mai à Pont-de-Metz, Bertangles et Vaux-en-Amiénois, également (re)secouées – ainsi que Cardonnette, dans l’eau une troisième fois le soir-même. Point météo au lendemain : la vigilance orange est levée. Et tous de se dire : enfin !

//Jean-Christophe Fouquet