Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’association amiénoise Mais où est donc Artéphile ? Introduit
 des œuvres là où on ne les attend pas. Comme en ce moment au CHU. 

« Des créations qui font du bien »  © Gilbert Lefeuvre

16.12.2020

JDA 966

En entrant ou en séjournant à l’hôpital, on n’imagine pas forcément pouvoir y découvrir des œuvres. C’est pourtant le cas avec celles qui s’affichent jusqu’au 18 décembre dans le hall du CHU. Pour le plaisir des patients, des visiteurs et du personnel, une dizaine d’images colorées ornent les murs, à l’initiative de l’association amiénoise Mais où est donc Artéphile ?, créée il y a deux ans. Son idée : offrir, à travers elles, un moyen de s’évader. « Notre ambition est d’emmener l'art dans des endroits peu conventionnels, comme ces lieux de soins et d'entraide où les gens vivent des moments parfois difficiles », rapporte Anne-Marie Jouve Baledent, sa présidente.

 

REPARTIR 
AVEC SON IMAGE

Les formes graphiques de Gilbert Lefeuvre (photo), l’univers BD de Serge Dutfoy, celui floral de Jérôme Devimes, l’expression d’une nature délicate par Orphée Acoulon, les voyages abstraits de Jonathan Choin... Les artistes ont imaginé « des créations gaies qui font du bien ». En tout, 500 affiches ont été imprimées et mises à disposition dans une dizaine de services de l’hôpital. L’action, soutenue par Amiens Métropole, s’est aussi étendue dans les Éhpad et à l’hôpital Philippe-Pinel. « Patients et visiteurs peuvent même repartir avec l’image qui leur plaît, sans rien demander ! » invite Anne-Marie Jouve Baledent, professeure d’arts plastiques à la retraite. Qui relève le pari de l’art à la portée de tous.

//Candice Cazé

facebook.com/maisouestdoncartephile