Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Le 2 février, c’est la journée mondiale des zones humides. Amiens et Amiens Métropole font découvrir ces milieux fragiles qui nous protègent des effets du changement climatique.

Des sites naturels à préserver © Laurent Rousselin –Amiens Métropole
Déboisement, aménagement de chemins, actions pédagogiques… Un projet de valorisation du marais des Trois-Vaches est à l’étude.
© Laurent Rousselin –Amiens Métropole

30.01.2019

JDA 902

Fortes pluviométries, sécheresse… Avec le réchauffement climatique, ces phénomènes météorologiques se multiplient. Dans cinquante ans, les températures pourraient augmenter de 2 °C dans les Hauts-de-France et le débit des cours d’eau baisser de 5 à 10 %. Le 2 février, Amiens Métropole sensibilise le public en  participant à la Journée mondiale des zones humides. Son territoire en compte 1 519 hectares : les hortillonnages, le parc Saint-Pierre, les marais de Glisy ou de Blangy-Tronville… Depuis octobre dernier, Amiens fait même partie des 18 premières villes du monde labellisées par la convention internationale de Ramsar qui soutient les initiatives de conservation de ces sites naturels.

 

 LA TOURBE STOCKE LE CARBONE
« Le rôle de ces milieux face au changement climatique est méconnu. D’où l’importance d’organiser des rendez-vous gratuits, constatent Florence Rodinger, adjointe au maire déléguée à l’environnement, et Patrick Desseaux, vice-président d’Amiens Métropole délégué au développement durable. Il est de la responsabilité de tous de préserver ces sites. » En effet, les zones humides protègent des crues. Certains marais peuvent par exemple servir de “réservoir” en cas de fortes précipitations. Et la tourbe, qui stocke le CO2, se gorge d’eau en hiver et la restitue en été comme une éponge. Parmi les mesures mises en place par la Ville d’Amiens : le plan local d’urbanisme qui interdit les constructions dans les zones naturelles ou la gestion écologique de ces îlots de verdure. Car ces espaces naturels ont aussi besoin d’être entretenus pour conserver leur biodiversité.

//Lysiane Voisin

 

PROCHAINS RENDEZ-VOUS

Conférences

• Zones humides et changement climatique : enjeux locaux et perspectives, le 2 février, 10h, espace Dewailly.
• Conseils pour jardiner dans le respect des zones humides, le 8 février, 14h15, pôle socio-culturel Jean-Cayeux (rue Baudrez), Rivery.
• Petites bêtes des milieux aquatiques, le 12 février, 19h, espace Dewailly.

Visites

Marais des Trois-Vaches, le 2 février, 14h30, rendez-vous à l’entrée du site (chaussée Jules-Ferry).
• Parc zoologique, le 2 février, 15h30-16h, à l’enclos des grues du Japon. Prévoir l’entrée payante du zoo.
Marais de Glisy, le 2 février, 10h, rendez-vous sur le parking rue des Alouèdes.
Réserve naturelle de Boves, les 9 et 27 février, 10h. Sur réservation au
06 07 41 54 71.

Expositions

Natura 2000 et les sites de la vallée de la Somme, jusqu’au 8 février, 8h30-17h30 (sauf le week-end), hall d’accueil de l’hôtel de ville.
Un regard sur les zones humides de Picardie, jusqu’au 8 février, 8h30-18h30, cloître de l’espace Dewailly.

> Programme complet sur amiens.fr/ramsar