Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Mise en place d’un numéro Vert pour aiguiller les entreprises vers les aides spéciales Covid, subventions pour les 200 emplois générés par Ÿnsect et Hello Watt. Le conseil d’Amiens Métropole du 5 novembre a beaucoup parlé d’économie.

Des votes de soutien aux entreprises © Ÿnsect
L’ouverture dŸnfarm, présentée comme la plus grande ferme verticale d’insectes au monde par Ÿnsect, est attendue pour 2022 à Poulainville.
© Ÿnsect

11.11.2020

JDA 961

Un numéro : 0 801 907 710. Au bout du fil : un conseiller pour savoir quelle aide attendre d’Amiens Métropole en pleine crise sanitaire. Marc Foucault, son vice-président délégué au développement économique, a présenté le numéro Vert mis en place le 10 novembre qui doit permettre aux 20 M€ débloqués en mai par la collectivité pour son plan de relance de rencontrer leur public, les entreprises ayant assez peu sollicité cette aide exceptionnelle pour le moment (moins d’une centaine de demandes).

ŸNSECT, 500 EMPLOIS DIRECTS ET INDIRECTS
Il est une société qui ne peut pas encore connaître la crise : Ÿnsect. Cette start-up qui revendique le leadership mondial d’élevage d’insectes pour servir d’alimentation animale et d’engrais vient de lever 372 M$ de fonds en un an (425 depuis sa création en 2011). Cette somme lui permettra de finaliser l’installation de son usine à insectes qui va s’élever à Poulainville pour un début de production en 2022 (100 000 tonnes par an, le double en 2023). À la clef : la création de 110 emplois directs (500 à terme en comptant les indirects, selon le P.-D.G. Antoine Hubert), pour laquelle Amiens Métropole a voté une subvention (770 000 €). Même principe avec Hello Watt, société qui cherche à réduire les factures d’énergie des particuliers et qui s’est récemment installée à Gare-la-Vallée : 89 emplois et 222 500 € d’aide de la collectivité. Enfin, les élus ont donné leur feu vert pour étudier l’aménagement de 60 hectares dans la zone Boréalia à Renancourt afin d’y développer un nouveau secteur économique et de pouvoir proposer des terrains aux entreprises qui souhaiteraient s’implanter.

//Antoine Caux

 

Aussi à l’ordre du jour

4,66 M€ : le coût du Covid

« À ce stade, le coût de la crise Covid est de 4,66 M€ pour notre agglomération », a chiffré Benoît Mercuzot, le vice-président d’Amiens Métropole délégué aux finances. « Nous trouverons les solutions pour que nous n’ayons pas recours à une augmentation d’impôts », a annoncé le président Alain Gest.

Hommage aux victimes des attentats

Les élus d’Amiens Métropole ont respecté une minute de silence en mémoire des victimes des attentats de Conflans-Saint-Honorine, Nice et Vienne. Le ton grave, Alain Gest a énuméré les prénoms des victimes françaises. « On n’imagine pas ne rien dire, car le silence vaudrait complicité. Mais prenons garde à l’impression d’éternelles redites après chaque attentat [...]. L’islamisme radical nous a déclaré la guerre. L’État de droit doit être évolutif. Il doit être respecté. Mais il doit se faire respecter. »

Le bus va s’adapter au confinement

Au 2 novembre, la fréquentation du réseau Ametis ne semblait pas encore impactée par le deuxième confinement. Toutefois, Jean-Claude Renaux, le vice-président d’Amiens Métropole délégué aux mobilités, a annoncé qu’une adaptation devrait être effective à partir du 23 novembre. « Les scolaires vont à l’école, beaucoup de gens travaillent, on ne peut pas calquer ce qui s’est fait lors du premier confinement. » « Nous tenons à garder un niveau de service élevé, a embrayé le président Alain Gest. Il s’agira d’adapter les horaires le week-end. Nous ne toucherons pas aux lignes qui desservent les zones d’activités. » À noter que des modifications sur la N1, la ligne 8 (avec des bus articulés vers l’espace industriel nord) et la Lianes sont prévues en février.

Voie vélo vers Poulainville

Une voie vélo va être créée à la sortie nord d’Amiens en direction de Poulainville, le long de la RN25. Amiens Métropole profitera des travaux menés par l’État sur l’échangeur de la rocade à cet endroit. Coût : 550 000 €.

À NOTER

Prochain conseil d’Amiens Métropole le 17 décembre, à 18h.

Cette séance se tiendra au Coliseum ou en visioconférence.

À suivre sur amiens.fr.