Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Dorine Cocagne, femme au volant

Dorine Cocagne, femme au volant © Laurent Rousselin

12.12.2018

JDA 897

Ils sont six : trois filles, trois garçons. Sur deux terrains. Et avec huit matchs à jouer à chaque journée de championnat : deux simples homme, deux simples femme, un double homme, un double femme et deux doubles mixte. Bienvenue dans les atypiques interclubs de badminton où l’Amiens UC a   retrouvé la Nationale 3. « Et comme chaque joueur n’a le droit de disputer que deux des huit rencontres, il y a un côté stratégique dans le choix des matchs », précise Dorine Cocagne. Elle a passé la moitié de ses vingt-cinq ans du côté de la salle Janvier. Depuis que la jeune fille d’alors, qui faisait du “bad” avec son collège, a poussé la porte du gymnase voisin avec son pote de 5e, Yvon Crepelle.

220 LICENCIÉS

Aujourd’hui, les deux font partie de l’équipe senior avec Anne Cognard, Alexandra Renaut, Alexandre Bon et Romain Pesty, le meilleur joueur de l’AUC. « J’aime cette dimension collective dans un sport  individuel », analyse Dorine. Le club fait avec des joueurs locaux, ne recrutant plus comme il avait pu le faire dans le passé avec une joueuse ukrainienne. Là, c’est Dorine la vice-présidente qui parle : « Ça a un coût. Et c’est beaucoup de logistique car il faut faire les allers et retours à l’aéroport ». Une pratique qui avantage les clubs à proximité de Charles-de-Gaulle… Reste que le badminton garde sa dimension de loisir. Sur les 220 licenciés de l’AUC, 150 ne jouent que pour s’amuser. Et, dès le plus jeune âge, les filles avec les garçons.

//Antoine Caux

Amiens / Chaville Le 15 décembre, à 16h
Au gymnase Auguste-Janvier 5e journée de Nationale 3
contact@aucbad.fr