Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Du geste à la parole © Acip

27.11.2019

JDA 930

Déjà la 26e édition pour le Festival du conte et de la calligraphie. Ce rendez-vous familial concocté par l’Association cultures insertion prévention (Acip) allie animations, spectacles et expositions. « Nous voulons favoriser les échanges en utilisant deux moyens d’expression : l’oralité et l’écriture », explique Murielle Allain, directrice de l’Acip. Pendant six jours, neuf conteurs et six calligraphes interviendront au sein de l’association, dans les bibliothèques et les centres culturels de la Métropole. Mais aussi, et c’est nouveau, au Théâtre Chés Cabotans. « C’est ici que s’achèvera le festival autour de la Compagnie du Reste ici et de leur spectacle en picard Tiotes Leumières le 4 décembre, à 20h », annonce la directrice.

 

DES ORIGINES MULTIPLES
Parmi les autres temps forts : le Carrefour des écritures le 30 novembre à la bibliothèque Louis-Aragon. Il réunira des calligraphes de diverses origines : palestinienne, amiénoise, tibétaine, chinoise… De cette rencontre naîtra une œuvre collective, exposée à la bibliothèque. « Et comme chaque année, nous proposons un challenge à un conteur et un calligraphe qui ne se connaissent pas : tous deux doivent réaliser un spectacle », poursuit Murielle Allain. Le conteur breton Patrik Ewen et le calligraphe David Lozach feront ainsi connaissance le 3 décembre, au Centre culturel Jacques-Tati pour deux heures de grand spectacle.

//Stéphanie Bescond

Festival du conte et de la calligraphie, du 29 novembre au 4 décembre Programme complet sur acip-picardie.fr