Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’amiénois Aubert Péchon a publié son premier roman, Déboires et Femmes virtuelles. Témoignage drôle et sincère d’un homme en quête de tendresse. 

Échec de connexion © Laurent Rousselin / Amiens Métropole

15.01.2020

JDA 935

Aubert Péchon avoue sans complexe chercher l’amour sur Internet. Une quête longue et décevante détaillée dans un roman autobiographique, Déboires et Femmes virtuelles. « Il faut aussi que je vous dise quelques mots sur mon handicap. Oui, parce que j’en ai un, ou plutôt une, puisqu’il s’agit d’ataxie cérébelleuse. C’est un problème qui s’est déclenché à ma naissance, au niveau de mon cervelet », détaille-t-il avec humour dès les premières pages. À 52 ans, cet ancien journaliste livre ici un témoignage sincère et touchant. « J’en ai gros sur la patate au sujet des sites de rencontres. Cela coûte beaucoup d’argent et engendre surtout des déceptions. Mon handicap me rend lent. À cause de lui des portes se sont fermées. Tout comme le cœur des femmes », confie ce romantique cabossé plein d’autodérision. « J’ai mis six ans à écrire mon livre. C’est une façon de parler sans être interrompu ! » Son objectif : réconcilier amour et handicap.

//Kaltoume Dourouri

Déboires et Femmes virtuelles, d’Aubert Péchon (Éditions Jets d’Encre)