Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

En manque d’argent en raison de la crise sanitaire, la communauté de Camon a lancé une cagnotte pour transformer l’un de ses bâtiments en logements.

Emmaüs : les aider à aider  © Noémie Laval
La boutique est ouverte du mardi au vendredi, de 14h à 17h30, et le samedi, de 10h à 12h et de 14h à 17h30.
© Noémie Laval

17.03.2021

JDA 975

Pour la communauté Emmaüs de Camon, qui ne vit d’aucune subvention mais de dons matériels, alimentaires et financiers, 2020 a été très difficile. « Depuis le premier confinement, notre activité a considérablement baissé, ne peut que constater Pascal Orillard, responsable de l’association installée au bout de la rue Lucien-Barbier dans la Zac de la Blanche-Tâche. Les dons sont moins nombreux, les visiteurs de notre boutique solidaire aussi. » Pour continuer à fonctionner, il a donc fallu se résoudre « à puiser dans les réserves ». Ce qui ne permet plus de financer la transformation du bâtiment qui jouxte la structure d’hébergement et la boutique en une résidence senior de cinq studios. La nécessité du projet, elle, n’a pas disparu : d’où l’idée d’un financement participatif.

 

RECONSTITUER LA TRÉSORERIE

À Camon, on compte 34 compagnons, nourris et hébergés. Et une quinzaine de bénévoles qui s’activent à réceptionner, trier, nettoyer et ranger les dons afin de les revendre ensuite. Chacun espère que la cagnotte lancée sur Leetchi portera ses fruits. « Il faut reconstituer notre trésorerie, s’inquiète Jocelyne Gossart, l’une des bénévoles. Et collecter 350 000 € pour l'aménagement de ces cinq logements destinés aux compagnons qui arrivent à la retraite. » Mais c’est toute son activité qu’Emmaüs doit remettre à flot, de la relance des dons au ramassage de meubles en porte à porte... Malgré ces difficultés, l’association conserve plus que jamais ses valeurs : elle propose aux étudiants une réduction de 50 % sur leurs achats. « On ne sauvera pas les uns sans les autres », clamait l’abbé Pierre.

//Ingrid Lemaire

Cagnotte Un toit pour tous ! 
sur leetchi.com/c/un-toit-pour-tous-r4arkb8lemmaus-france.org