Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

La Maison de la culture et
 le Safran rouvrent enfin 
leurs portes aux artistes
 et au public. L’attente de ces retrouvailles sera récompensée. Programmes à l’appui. 

Entrées en matière 1 © Jérémie Dru
Les rues n'appartiennent en principe à personne s’appuie sur des paroles d’habitants du quartier Nord.
© Jérémie Dru

23.09.2020

JDA 956

À chaque ouverture de saison, le plein de sensations qui l’accompagne. À la Maison de la culture, c’est le 25 septembre pour une soirée musicale en accès libre mais avec jauges limitées. Décollage à 19h30, au bar Côté jardin avec Richard Allen. L’ambassadeur de la folk amiénoise donnera le tempo de la soirée qui se poursuivra au grand théâtre, à 20h30 en compagnie de Sandra Nkaké. Au chant et à la guitare, entourée du flûtiste amiénois Jî Drû et de Paul Colomb au violoncelle, elle livrera un répertoire de reprises de chansons écrites et composées par des femmes, baptisé Elles.

Entrées en matière 3 © Seka Ledoux

Le 25 septembre à la MCA, Sandra Nkaké interprétera les morceaux de son nouveau répertoire : Elles.  © Seka Ledoux

 

MCA : « LA JOIE DE PARTAGER »

 Pigswana Orchestra prendra le relais à 21h45. En lien avec La Rue est à Amiens, les musiciens de cette fanfare déjantée débarqueront de la place Gambetta pour animer le parvis de la MCA. La série de concerts se clôturera avec la pop vaporeuse et électro d’Okala, de 22h30 à minuit. Et toute la soirée, des courts-métrages proposés par le Festival international du film d’Amiens tourneront en boucle au ciné Orson-Welles. « Toute la vitalité de la culture amiénoise permettra d’entamer une saison axée sur la joie de partager ensemble », invite Laurent Dréano, directeur de la MCA. Une joie à retrouver dès les 1er et 2 octobre, avec Normandie. Les 17 chanteurs et 18 musiciens de cette comédie musicale de 1936 promettent deux heures de poésie et d’humour.

 

SAFRAN : « QUESTIONNER NOTRE RAPPORT À L’AILLEURS »

 Avant cela, on se retrouve le 26 septembre pour l’ouverture de saison du Safran (uniquement sur réservation). Des vernissages de l’exposition Re-Cloune sont prévus à 14h, 16h30 et 17h. Les céramiques contemporaines d’Elsa Sahal et les dessins ironiques de Guillaume Pinard s’y croisent et se répondent. Les artistes en résidence, Mounya Boudiaf et Aurore Floreancig, performeront tout l’après-midi des impromptus de théâtre et de danse. À 15h et 18h30, deux présentations de saison donneront la parole aux artistes et au directeur des lieux, Ikbal Ben Khalfallah, pour qui « cette journée donnera le ton d’une saison qui ressemble au monde dans lequel on vit, questionne notre rapport à l’ailleurs, aux autres, à nos racines comme à notre histoire commune ». À vivre, aussi, Les rues n'appartiennent en principe à personne. Cette déambulation sonore dans le quartier par la Compagnie L’Hôtel du Nord a été conçue sur la base de paroles d’habitants. Départ toutes les vingt minutes entre 14h et 18h. Et un final en musique, avec l’électro chaâbi de Wael Alkak (20h). La salle de spectacle du Safran sera le terrain de jeux de son premier concert amiénois.

//Candice Cazé

 

Entrées en matière 2 © Alan Scaviner

Entre tradition et sonorités contemporaines,
 la musique de Wael Alkak fait voyager ses auditeurs. 

© Alan Scaviner

 

• Maison de la culture : 
ouverture de saison le 25 septembre, à 19h30 – Entrée libre


Normandie, le 1er octobre, à 19h30, et le 2, à 20h30 – 03 22 97 79 77

 

• Safran : ouverture de saison 
le 26 septembre, à 14h


Sur réservation – 03 22 69 66 00