Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Au collège Rosa-Parks, la ville d’Amiens s’investit pour élargir les horizons des élèves et leur donner confiance en eux, condition nécessaire pour bien préparer leur avenir.

Étouvie : la réussite, question de confiance  © Laurent Rousselin - Amiens Métropole
La consultante Sophie Cazalienski au côté de Bertrand Joly, principal adjoint du collège.
© Laurent Rousselin - Amiens Métropole

18.12.2019

JDA 933

Le 12 décembre, des agents de la Ville d’Amiens rencontraient une centaine d’élèves de 3e du collège Rosa-Parks pour leur présenter les différents métiers de la collectivité et leur proposer des stages d’une semaine. L’idée : montrer à ces enfants d’Étouvie que le champ des possibles est bien plus vaste qu’ils ne l’imaginent. Et qu’ils ne doivent pas s’imposer de barrières. C’est avec la même envie de casser les préjugés que, dans ce collège qui porte depuis avril 2018 le nom d’une icône américaine de la lutte pour l’égalité, Sophie Cazalienski est intervenue l’an passé.

 

L’IMPORTANCE DE S’AFFIRMER
Cette spécialiste en développement personnel – son cabinet se situe au pôle Jules-Verne –, sensible à la question de l’échec scolaire, avait été conviée à une action de sensibilisation destinée cette fois aux élèves de 6e, portée elle aussi par la Ville. L’occasion d’amorcer une collaboration sur l’importance de l’affirmation personnelle dans le processus d’apprentissage. En dédramatisant – « Je ne savais pas que c’était normal de manquer de confiance », dira Julien, 11 ans, lors d'une des séances de travail –, et en motivant – « Sans confiance, on ne peut pas apprendre », aura compris sa camarade Lila.

 

UNE EXPÉRIMENTATION À POURSUIVRE
« La parole des enfants apprenants illustre le capital humain des quartiers dits sensibles, assure Sophie Cazalienski. Ils ont mesuré l’impact de la confiance en soi dans le système de projection par rapport à leur orientation professionnelle. » Et favorisé dans le même temps la réception et la mémorisation des savoirs… tout comme leurs relations avec les enseignants. « Les résultats de cette expérimentation sont probants », apprécie la consultante. Et amènent les différentes parties à envisager un projet dans le secteur Ouest de la ville. Pour que les enfants croient en leurs rêves.

//Kaltoume Dourouri