Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Frisbee from desire

Antoine Gosselin, joueur du très sérieux Pick Hard Disc, club d’Ultimate amiénois promu en nationale 3, nous montre comment assurer cet été sur la plage.

Frisbee from desire © Laurent Rousselin - Amiens Métropole

10.07.2019

JDA 919

Les a priori ont la peau dure. Et restent collés comme les grains de sable sur la crème solaire fraîchement étalée. Quand on a contacté Pick Hard Disc pour un sujet sur le frisbee et la plage, les gars ont tiqué. « Le but est de démocratiser la pratique en compétition de l’Ultimate. Si possible, ne nous identifiez pas comme uniquement une pratique de plage », suppliait Rémi Dupont, le président de Pick Hard Disc, 30 licenciés. C’est quoi l’Ultimate ? « En extérieur, ça se joue sur un terrain de 100 m sur 37, à 7 contre 7, explique le secrétaire et joueur Antoine Gosselin. On se passe le disque (175 grammes, 27 centimètres de diamètre) comme on s’enverrait la balle jusqu’à l’en-but pour marquer des points. » Alors avant éventuellement de prendre une licence en septembre, voici quelques techniques prodiguées par cet expert.

Revers : le coup classique
« C’est le coup le plus naturel : on pose l’index sur la gouttière (le rebord du disque, ndlr) et on met le pouce sur le dessus pour la stabilité. Il faut que le disque soit parallèle au sol et éviter les mouvements de haut en bas qui pourraient faire qu’il prenne un angle. Ensuite, c’est avant tout un mouvement de l’épaule. On peut donner un coup de poignet (on dit fouetter) en fin de mouvement. »

Coup droit : pour les experts
« Le coup part plus vite puisqu’il n’y a pas besoin d’armer le bras. Là, le majeur et l’index passent sous le disque », pincé avec l’annulaire et stabilisé par le pouce. « Seul l’avant-bras travaille. »

//Antoine Caux

pick.hard.disc@gmail.com