Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

Il arrive à Henriville et s’étend à Sainte-Anne / Noyon

En janvier 2019, le stationnement résidentiel s’étend à de nouvelles rues à Sainte-Anne et Faubourg-de-Noyon. Et arrive dans le bas d’Henriville. Son installation a débuté. D’autres extensions sont possibles. 

Il arrive à Henriville et s’étend à Sainte-Anne / Noyon 1
Voici les nouvelles rues passant en résidentiel en janvier prochain. Il ne s’agit que des nouveaux périmètres, les rues
 déjà incluses dans le dispositif ne sont pas indiquées. En rouge : Henriville.

28.11.2018

JDA 895

Elles sont fraîches. Des peintures au sol indiquant le mot ”payant” le long de places de stationnement commencent à fleurir dans certains endroits de Sainte-Anne, Faubourg-de-Noyon et Henriville, en attendant les horodateurs. Cela correspond aux nouvelles rues qui passeront en janvier sous le régime du stationnement résidentiel : au 2 janvier à Sainte-Anne et Noyon, plus tard dans le mois à Henriville.

PREMIÈRE DEMI-HEURE GRATUITE

Comme partout ailleurs en ville où le système a été installé, il s’agit de permettre aux riverains de se garer n’importe où dans le périmètre résidentiel de leur quartier, sous réserve de s’être acquittés d’un abonnement. Pour les autres, ces rues deviennent donc payantes – avec première demi-heure gratuite. À Sainte-Anne, cela représente environ 150 places supplémentaires. À Noyon, quelque 650 places.

 

Il arrive à Henriville et s’étend à Sainte-Anne / Noyon 2

Voici les nouvelles rues passant en résidentiel en janvier prochain. Il ne s’agit que des nouveaux périmètres, les rues 
déjà incluses dans le dispositif ne sont pas indiquées. En vert : Sainte-Anne. En jaune : Faubourg-de-Noyon.

 

1 400 PLACES À HENRIVILLE

À Henriville, il s’agira des premières places en résidentiel. En attendant les résultats de la concertation en cours, seule la partie faisant déjà consensus est concernée. Soit 1 400 places. Cette extension du périmètre de stationnement résidentiel arrivant en cours d’année (le système fonctionne de septembre à juin), les tarifs s’ajustent pour cette saison 2018-2019 : 1 € pour la première voiture, toujours, mais 35 € pour la deuxième (contre 50 € normalement), et 70 € pour la troisième (contre 100 €). Ces abonnements pourront, à partir de courant décembre, être achetés auprès de la police municipale ou sur amiens.fr

//Jean-Christophe Fouquet

 

Autres possibilités d’extension

D’autres rues pouront être intégrées rapidement en fonction des besoins et des remontées des riverains. Détails.

• Henriville : les rues entre la rue Laurendeau et la rue Jeanne-d’Arc (incluse), dont les rues Gaulthier-de-Rumilly et Charles-Dubois, ainsi que les rues Saint-Fuscien (jusqu’au croisement avec la rue Janvier) et Louis-Thuillier (jusqu’à l’intersection avec la rue Camille-Desmoulins).

• Noyon : les rues de Mons-Prolongée, Périmony, Abladène, de la Liberté et Albert-Gaudry.

• Sainte-Anne : le reste de la rue Vulfran-Warmé, les rues Malakoff, Langlès, Coquerel et l’impasse Retel, la partie ouest de la rue Paul-Bert, les rues Charles-Floquet, Saint-Geoffroy, Henri-Daussy et Saint-Hubert.

• Riolan : les rues Vion et Jean-Boën, entre les rues Le-Mongnier et de la Cité (incluse).