Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’espagnol Jesus Cantero, 38 ans et numéro 2 dans son pays, doit guider l’ASTT et l’autre recrue phare : le jeune argentin Horacio Cifuentes (74e mondial). Deux sangs chauds quand le covid refroidit l’ambiance.

L’ASTT croit en Jesus © D.R.

14.10.2020

JDA 959

«Lui, c’est le padre (le père en espagnol, ndlr). » L’hommage à Jesus Cantero, 38 ans et grande carrière internationale, est signé Denis Chatelain, président de l’Amiens Sport Tennis de Table, qui parle désormais espagnol comme une vache française. Sa deuxième saison en Pro B n’a pas encore commencé que l’ASTT a déjà frappé deux grands coups olé-olé en recrutant l’ancien Rouennais « charismatique », « qui “fight” à mort (sic) », selon Denis Chatelain, mais aussi l’Argentin Horacio Cifuentes, de seize ans son cadet, devant lui au classement mondial (74e contre 189e) et « la même grinta ». « Ce serait dommage de devoir jouer à huis clos car ces gars-là vont mettre le fuego », poursuit le président.

 

LAKATOS DEUX FOIS POSITIF
Comme partout, le Covid laisse planer le doute sur ce début de saison. Le Hongrois Tamas Lakatos, déjà là l’an passé, a été testé deux fois positif en septembre, obligeant le club à annuler la rencontre amicale prévue le 26 septembre face à une sélection franco-belge. Tours, premier adversaire à se pointer rue Gaulthier-de-Rumilly sera peut-être privé de son meilleur atout, le Chinois Shan Meng, coincé en Chine. Cantero qui débarquera d’Alicante (Espagne), Cifuentes qui s’entraîne à Porto (Portugal) et Lakatos en provenance de Budapest retrouveront, eux, Grégoire Jean, le quatrième mousquetaire amiénois en chair et en os après les échanges via Skype. « Ils ont des billets remboursables mais les voyants sont au vert », croise les doigts leur président qui fera le taxi depuis l’aéroport pour transformer, le temps d’un week-end, sa maison en auberge espagnole.

//Antoine Caux

 

Amiens / Tours, le 18 octobre, à 15h

Salle Albéric-Labaume, 1re journée de Pro B