Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’Apap, association picarde d’action préventive, mène un travail d’accompagnement des personnes en situation de grande fragilité dans les quartiers.

L'appui de l'Apap © Laurent Rousselin-Amiens Métropole
L’Apap œuvre en faveur des mal logés et lutte contre l’exclusion.
© Laurent Rousselin-Amiens Métropole

28.03.2018

JDA 872

L’Apap, c’est 35 travailleurs sociaux qui œuvrent à la protection de l’enfance, la réussite éducative, l’insertion professionnelle mais aussi à l’accès et au maintien de l’habitat. Des missions de solidarité et de développement du lien social que cette association née en 1973 mène notamment dans les quartiers prioritaires amiénois. « À Amiens Métropole, cela concerne près de 3 000 bénéficiaires, calcule son directeur Jérôme Galliano. On s’adresse aux jeunes en rupture scolaire ou familiale. Il faut les repérer, établir le contact, puis les aider à résoudre leurs problèmes. » L’association vient aussi en aide aux familles de ces jeunes, souvent monoparentales et isolées. C’est pourquoi elle est aussi le premier centre d’hébergement et de réinsertion sociale du département avec plus de 68 lits et 23 logements temporaires meublés. « Nous proposons à ces familles de rester là où elles se sont reconstruites, explique Patrice Éloy, le président de l’Apap, grâce à un bail glissant (système transitoire entre le statut de sous locataire et celui de locataire, qui permet d’accompagner un public défavorisé vers un logement autonome, ndlr). » Autre outil: la création d’un système d’échange local (Sel) au sein de son espace ressources d’Étouvie. Avec toujours les mêmes objectifs : lutter contre l’exclusion et créer du lien social.

//Kaltoume Dourouri

 

Apap : 03 22 22 22 40