Votre navigateur est obsolète!

Mettez à jour votre navigateur pour afficher correctement ce site Web. Mettre à jour maintenant

×

L’eau, la première nécessité

Parmi les services dont Amiens Métropole a la charge, l’approvisionnement en eau potable est fondamental.
Les agents l’assurent en pleine épidémie de Covid-19.

L’eau, la première nécessité

25.03.2020

Amiens Métropole gère l’eau de 36 des 39 communes de l’agglomération. Quelque 150 agents font en sorte que tout coule de source sur le petit millier de kilomètres du réseau. « On ne les voit pas forcément, mais une quarantaine d’entre eux sont sur le terrain tous les jours, ils se relaient », salue Fatima Ouadi, leur directrice. Leur travail : s’assurer que l’eau tirée des nappes phréatiques parvienne aux compteurs des usagers dans le respect des normes. Et que les eaux usées se retrouvent aux huit stations d’épurations du territoire pour y être traitées.

Détecter les fuites et les réparer

Points de captages, réservoirs, stations de pompages… environ 70 sites doivent être entretenus. « Notre système de télégestion scrute le remplissage des réservoirs, mais il faut aussi contrôler les installations, poursuit Hélène Xhaard, la chef de service. Une équipe vient d’intervenir sur une pompe. Personne ne s’en est rendu compte, l’eau a continué d’arriver. » L’invisibilité comme gage d’efficacité. Dans le contexte de crise, les travaux de nouveaux branchements ont cessé. « On se concentre sur l’essentiel », assure Fatima Ouadi. C’est-à-dire la recherche de fuites grâce à un système d’écoute des canalisations. Suivi, au besoin, des réparations. Sans oublier l’assainissement des eaux, avec le débouchage des réseaux, l’entretien des 220 postes de pompage et l’exploitation des stations d’épuration.

L’eau potable pas contaminée par le Covid-19

Il en va de même pour l’analyse de l’eau. Le laboratoire du service effectue des contrôles qui s’ajoutent à ceux de l’Agence régionale de santé. Pas d’inquiétude quant au Covid-19 : selon l’Organisation mondiale de la santé, l’eau potable, désinfectée, ne peut pas être contaminée. L’objectif premier est donc une eau de qualité. Car si elle sert à se laver les mains au savon, l’un des plus importants gestes barrières face au coronavirus, l’eau a aussi pour vocation d’être bue. Et appréciée.

Et en cas de problème ?

Quand un particulier constate une fuite en amont de son compteur, il lui est toujours possible de solliciter une intervention de la collectivité. Si le service des eaux, qui fonctionne 24h/24 et 7j/7 par système d’astreinte, a fermé ses portes au public, il reste joignable au 03 22 33 13 13.

 

//Jean-Christophe Fouquet

 

 

Pas de lingettes dans les toilettes !

Leur usage s’est intensifié avec la crise sanitaire. Plus que jamais, les lingettes ne doivent pas être jetées dans les toilettes, au risque de boucher les canalisations. Seul le papier toilette est bienvenu dans les lieux d’aisance.